Votre compte

Des cannibales – Des coches

Christian Keime (general_editor)


La « découverte » du Nouveau Monde, en 1492, provoque un bouleversement d’une ampleur inouïe, qui fascine les penseurs humanistes de la Renaissance. Mû par son insatiable curiosité, Montaigne consacre une partie des Essais à la rencontre entre Européens et Amérindiens. Inspirés des récits de voyageurs, les chapitres « Des cannibales » et « Des coches » proposent un portrait ethnologique des « sauvages ». Avec le souci de débusquer les préjugés, Montaigne déconstruit les accusations de barbarie à leur encontre. « Chacun appelle barbarie ce qui n’est pas dans ses coutumes », constate-t-il. Retraçant les usages des peuples indigènes, il loue leur sagesse, leur culture et le naturel de leurs coutumes. Ce faisant, il tend aux Européens un miroir qui reflète la véritable sauvagerie : celle de la colonisation. + Étude de l'œuvre • construction des chapitres ; • explications de texte ; • points de grammaire ; + Parcours : « Notre monde vient d'en trouver un autre » • rencontres de l’autre et de l’ailleurs ; • l’anthropophagie en question ; + Cahier photos + Sujets de bac
3,49 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Des cannibales – Des coches”

Fiche technique

Résumé

La « découverte » du Nouveau Monde, en 1492, provoque un bouleversement d’une ampleur inouïe, qui fascine les penseurs humanistes de la Renaissance. Mû par son insatiable curiosité, Montaigne consacre une partie des Essais à la rencontre entre Européens et Amérindiens. Inspirés des récits de voyageurs, les chapitres « Des cannibales » et « Des coches » proposent un portrait ethnologique des « sauvages ». Avec le souci de débusquer les préjugés, Montaigne déconstruit les accusations de barbarie à leur encontre. « Chacun appelle barbarie ce qui n’est pas dans ses coutumes », constate-t-il. Retraçant les usages des peuples indigènes, il loue leur sagesse, leur culture et le naturel de leurs coutumes. Ce faisant, il tend aux Européens un miroir qui reflète la véritable sauvagerie : celle de la colonisation. + Étude de l'œuvre • construction des chapitres ; • explications de texte ; • points de grammaire ; + Parcours : « Notre monde vient d'en trouver un autre » • rencontres de l’autre et de l’ailleurs ; • l’anthropophagie en question ; + Cahier photos + Sujets de bac

Biographie de Montaigne

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire