Votre compte

Des droits vulnérables


L’accès aux espaces publics d’une personne en fauteuil roulant a beau être inscrit dans la loi, là où la rampe fait défaut, ce droit reste lettre morte. L’école a beau se dire inclusive, si elle ne fournit pas à un élève non voyant les aménagements adaptés, elle ne l’est pas dans les faits.Au fil des ans et des mobilisations, une multitude de droits ont été reconnus aux personnes handicapées. En quoi ont-ils changé leur vie quotidienne ? À partir de récits biographiques recueillis auprès d’individus ayant des incapacités motrices ou visuelles, l’auteure montre que les droits associés au handicap, souvent imprécis dans les textes, souffrent de défauts majeurs de mise en oeuvre. Pourtant, face à ces droits vulnérables, les individus sont actifs, dotés d’esprit critique et porteurs d’innovations. À l’école, dans l’entreprise, auprès des administrations ou dans les transports publics, ils protestent, négocient, bricolent et aménagent leurs droits, pour rompre avec la citoyenneté de seconde zone qui leur reste assignée. Anne Revillard est professeure associée (HDR) en sociologie à Sciences Po, membre de l’Observatoire sociologique du changement (OSC) et directrice du Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP). Anne Revillard est professeure associée en sociologie à Sciences Po, membre de l’Observatoire sociologique du changement (OSC) et du Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP). Ses recherches récentes portent sur les évolutions et la réception des politiques du handicap en France.

Ce livre est classé dans les catégories :

15,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Des droits vulnérables”

Fiche technique

Résumé

L’accès aux espaces publics d’une personne en fauteuil roulant a beau être inscrit dans la loi, là où la rampe fait défaut, ce droit reste lettre morte. L’école a beau se dire inclusive, si elle ne fournit pas à un élève non voyant les aménagements adaptés, elle ne l’est pas dans les faits.Au fil des ans et des mobilisations, une multitude de droits ont été reconnus aux personnes handicapées. En quoi ont-ils changé leur vie quotidienne ? À partir de récits biographiques recueillis auprès d’individus ayant des incapacités motrices ou visuelles, l’auteure montre que les droits associés au handicap, souvent imprécis dans les textes, souffrent de défauts majeurs de mise en oeuvre. Pourtant, face à ces droits vulnérables, les individus sont actifs, dotés d’esprit critique et porteurs d’innovations. À l’école, dans l’entreprise, auprès des administrations ou dans les transports publics, ils protestent, négocient, bricolent et aménagent leurs droits, pour rompre avec la citoyenneté de seconde zone qui leur reste assignée. Anne Revillard est professeure associée (HDR) en sociologie à Sciences Po, membre de l’Observatoire sociologique du changement (OSC) et directrice du Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP). Anne Revillard est professeure associée en sociologie à Sciences Po, membre de l’Observatoire sociologique du changement (OSC) et du Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP). Ses recherches récentes portent sur les évolutions et la réception des politiques du handicap en France.

Biographie d’Anne Revillard

Anne Revillard est professeure associée en sociologie à Sciences Po, membre de l’Observatoire sociologique du changement (OSC) et du Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP). Ses recherches récentes portent sur les évolutions et la réception des politiques du handicap en France.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire