Votre compte

Des petites victoires sur l'illettrisme


La lutte contre l’illettrisme est connue en France depuis les années 1980 : priorités ministérielles, campagnes de sensibilisation, publication d’ouvrages de chercheurs et pédagogues. En revanche, rare, voire inexistante est la connaissance des publics dits « illettrés et/ou faibles lecteurs » dans leur relation aux bibliothèques publiques, aux écrivains, aux livres vivants. L’auteur donne corps et humanité  à ces personnes qui découvrent qu’elles peuvent « devenir sujets de leurs destins » en levant l’interdit fatal « les livres c’est pas pour moi ». Comme autant de nouvelles, elle brosse des portraits attachants de « déclassés du lire-écrire » qui illustrent une démarche encourageante, revigorante du « faire ensemble » entre professionnels du champ éducatif, social et culturel pour lutter contre l’illettrisme. Cet ouvrage constitue un bel hommage aux ré-apprenants et aux bibliothèques publiques ainsi qu’un encouragement pour l’avenir.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,49 €
?

Version papier

12,00 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Des petites victoires sur l'illettrisme”

Fiche technique

  • Auteur : claudie TABET
  • Éditeur : Eres
  • Collection : Trames
  • Date de parution : 20/05/19
  • EAN : 9782749262840
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 224
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

La lutte contre l’illettrisme est connue en France depuis les années 1980 : priorités ministérielles, campagnes de sensibilisation, publication d’ouvrages de chercheurs et pédagogues. En revanche, rare, voire inexistante est la connaissance des publics dits « illettrés et/ou faibles lecteurs » dans leur relation aux bibliothèques publiques, aux écrivains, aux livres vivants. L’auteur donne corps et humanité  à ces personnes qui découvrent qu’elles peuvent « devenir sujets de leurs destins » en levant l’interdit fatal « les livres c’est pas pour moi ». Comme autant de nouvelles, elle brosse des portraits attachants de « déclassés du lire-écrire » qui illustrent une démarche encourageante, revigorante du « faire ensemble » entre professionnels du champ éducatif, social et culturel pour lutter contre l’illettrisme. Cet ouvrage constitue un bel hommage aux ré-apprenants et aux bibliothèques publiques ainsi qu’un encouragement pour l’avenir.

Biographie de claudie TABET

Enseignante et bibliothécaire, Claudie Tabet a travaillé durant plus de quinze ans au ministère de la Culture, détachée auprès de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI) dès sa création. Auteure d’ouvrages et articles sur l’illettrisme, elle a contribué à la création de « médiateurs du livre » issus du Quart-Monde, à la formation de bibliothécaires, en France et à l’étranger (Belgique, Maroc) et de bénévoles de l’éducation populaire.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire