Votre compte

Des robots et des hommes


Nos téléphones intelligents sont-ils les compagnons robotiques que nous imaginions ? Les robots aspirateurs et les objets connectés sont-ils les descendants (ou plutôt les premiers ancêtres) de C6P0 et R2D2 ?

Les robots qui nous accompagneront demain (et qui nous accompagnent déjà aujourd’hui) ne seront pas nécessairement tels qu’on les imagine, tant s’en faut. Le robot industriel qui depuis 1961 a colonisé les chaînes de montage (et continue de les transformer) ne fait certes pas rêver comme le robot anthropomorphe, il demeure pourtant la forme robotique la plus accomplie et la plus courante. Et les robots qui risquent d’envahir nos maisons demain risquent bien plus de leur ressembler que de ressembler à ceux du cinéma. Malgré ses cinquante ans, la recherche robotique ne cesse d’innover les formes des robots à venir : robots auto-reproducteurs, robots capables de s’auto-assembler, robots souples, objets du quotidien robotisés... La forme des robots à venir est encore loin d’être décidée.

Ensuite, plus qu’une technologie dédiée à la productivité (le fameux « travailleur dévoué » qui va accomplir pour nous les tâches dont nous ne voulons pas), de plus en plus, le robot apparaît comme un artefact social qui s’immisce au cœur de nos relations avec les machines et qui a plus pour objet de nous aider à faire du lien social avec d’autres humains via nos machines que de nous aider à optimiser notre propre existence.

Il est un objet technologique comme d’autres dont la vertu n’est pas tant d’optimiser le monde que de nous permettre de nous y relier.

Hubert Guillaud

Ce livre est classé dans les catégories :

4,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Des robots et des hommes”

Fiche technique

Résumé

Nos téléphones intelligents sont-ils les compagnons robotiques que nous imaginions ? Les robots aspirateurs et les objets connectés sont-ils les descendants (ou plutôt les premiers ancêtres) de C6P0 et R2D2 ?

Les robots qui nous accompagneront demain (et qui nous accompagnent déjà aujourd’hui) ne seront pas nécessairement tels qu’on les imagine, tant s’en faut. Le robot industriel qui depuis 1961 a colonisé les chaînes de montage (et continue de les transformer) ne fait certes pas rêver comme le robot anthropomorphe, il demeure pourtant la forme robotique la plus accomplie et la plus courante. Et les robots qui risquent d’envahir nos maisons demain risquent bien plus de leur ressembler que de ressembler à ceux du cinéma. Malgré ses cinquante ans, la recherche robotique ne cesse d’innover les formes des robots à venir : robots auto-reproducteurs, robots capables de s’auto-assembler, robots souples, objets du quotidien robotisés... La forme des robots à venir est encore loin d’être décidée.

Ensuite, plus qu’une technologie dédiée à la productivité (le fameux « travailleur dévoué » qui va accomplir pour nous les tâches dont nous ne voulons pas), de plus en plus, le robot apparaît comme un artefact social qui s’immisce au cœur de nos relations avec les machines et qui a plus pour objet de nous aider à faire du lien social avec d’autres humains via nos machines que de nous aider à optimiser notre propre existence.

Il est un objet technologique comme d’autres dont la vertu n’est pas tant d’optimiser le monde que de nous permettre de nous y relier.

Hubert Guillaud

Biographie d’Hubert Guillaud

 Hubert Guillaud, éditeur de formation, vit à Romans-sur-Isère (Drôme). Il est rédacteur en chef d’InternetActu.net et responsable de la veille à la Fondation Internet nouvelle génération (FING). Il est également à initiative, depuis 2002, de La Feuille, le blog de référence sur l’édition électronique.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire