Votre compte

Diên Biên Phu


Il y a près de soixante ans maintenant, l’armée française livrait, à Diên Biên Phu, la dernière bataille rangée de son histoire. Cinquante-six jours durant, des combats acharnés opposent les troupes de l’Union française aux soldats de l’armée populaire vietnamienne. Depuis lors, ces trois syllabes sont synonymes de courage et de sacrifice. Côté français, cette bataille perdue, qui se solde par la chute du camp retranché de Diên Biên Phu, le 7 mai 1954, précipite la fin de la guerre d’Indochine. Elle provoque aussi un réel traumatisme en même temps qu’une prise de conscience de l’opinion publique française, qui s’interroge sur les raisons qui ont conduit à l’anéantissement de 17 bataillons, parmi les meilleurs, et à la perte de 15 000 hommes – morts, blessés, prisonniers – commandés par le général de Castries. À l’appui d’archives et de témoignages inédits, Ivan Cadeau donne à voir une autre réalité de cet événement capital, notamment à travers la chasse aux responsables qui s’est ouverte dès 1955 et qui fait encore débat aujourd’hui. Il montre encore que, comme l’écrira le général Ely, « si par une chance inespérée, Diên Biên Phu n’était pas tombé, si seulement la place avait été dégagée par une intervention aérienne américaine, le choix fait par le général Navarre ne serait-il pas considéré encore aujourd’hui comme un trait de génie ? »

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Version papier

11,64 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Diên Biên Phu”

Fiche technique

Résumé

Il y a près de soixante ans maintenant, l’armée française livrait, à Diên Biên Phu, la dernière bataille rangée de son histoire. Cinquante-six jours durant, des combats acharnés opposent les troupes de l’Union française aux soldats de l’armée populaire vietnamienne. Depuis lors, ces trois syllabes sont synonymes de courage et de sacrifice. Côté français, cette bataille perdue, qui se solde par la chute du camp retranché de Diên Biên Phu, le 7 mai 1954, précipite la fin de la guerre d’Indochine. Elle provoque aussi un réel traumatisme en même temps qu’une prise de conscience de l’opinion publique française, qui s’interroge sur les raisons qui ont conduit à l’anéantissement de 17 bataillons, parmi les meilleurs, et à la perte de 15 000 hommes – morts, blessés, prisonniers – commandés par le général de Castries. À l’appui d’archives et de témoignages inédits, Ivan Cadeau donne à voir une autre réalité de cet événement capital, notamment à travers la chasse aux responsables qui s’est ouverte dès 1955 et qui fait encore débat aujourd’hui. Il montre encore que, comme l’écrira le général Ely, « si par une chance inespérée, Diên Biên Phu n’était pas tombé, si seulement la place avait été dégagée par une intervention aérienne américaine, le choix fait par le général Navarre ne serait-il pas considéré encore aujourd’hui comme un trait de génie ? »

Biographie d’Ivan Cadeau

Officier et docteur en histoire, spécialiste des guerres d’Indochine et de Corée, Ivan Cadeau enseigne auprès de différents organismes de l’armée de terre et est notamment l’auteur de Diên Biên Phu (Tallandier, 2013).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire