Votre compte

Dis, un jour, moi aussi je mourrirai ?


Dès son plus jeune âge, l’enfant expérimente une série de petits ou grands deuils qui constituent pour lui un apprentissage de la perte : entrée à l’école, déménagement, éloignement des jours heureux de la petite enfance, disparition d’un être proche... L’existence apparaît comme une suite de séparations, liées à l’écoulement du temps. Comment nous y préparer et accompagner les enfants dans ces deuils nécessaires ? Faut-il leur parler de la mort ? Avec quels mots, et dans quelles conditions ? Les larmes réparent-elles le chagrin ? La crise d’adolescence est-elle un deuil de l’enfance ? Pourquoi certains jeunes sont-ils fascinés par le morbide ? Le divorce cause-t-il un choc comparable à la mort ? Peut-on affronter le manque et dépasser sa douleur ? La mort, réelle ou symbolique, représente le véritable tabou de cette fin de siècle. Ne faut-il pas apprendre à reconnaître et à accepter nos peurs, pour parvenir à goûter la saveur infiniment précieuse de la vie ?
6,49 €
?

Version papier

26,71 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Dis, un jour, moi aussi je mourrirai ?”

Fiche technique

Résumé

Dès son plus jeune âge, l’enfant expérimente une série de petits ou grands deuils qui constituent pour lui un apprentissage de la perte : entrée à l’école, déménagement, éloignement des jours heureux de la petite enfance, disparition d’un être proche... L’existence apparaît comme une suite de séparations, liées à l’écoulement du temps. Comment nous y préparer et accompagner les enfants dans ces deuils nécessaires ? Faut-il leur parler de la mort ? Avec quels mots, et dans quelles conditions ? Les larmes réparent-elles le chagrin ? La crise d’adolescence est-elle un deuil de l’enfance ? Pourquoi certains jeunes sont-ils fascinés par le morbide ? Le divorce cause-t-il un choc comparable à la mort ? Peut-on affronter le manque et dépasser sa douleur ? La mort, réelle ou symbolique, représente le véritable tabou de cette fin de siècle. Ne faut-il pas apprendre à reconnaître et à accepter nos peurs, pour parvenir à goûter la saveur infiniment précieuse de la vie ?

Biographie de Jacques Arènes

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire