Votre compte

Dixhuitjuilletdeuxmillequatre


La mort de la mère : ce moment où le fils est anéanti et... libéré.Rarement la poésie a témoigné de façon aussi personnelle de l'entrée en agonie d'un parent. Quand la mort fait de la mère son pantin, le fils veut fuir ce qui crie entre les murs «gris de la couleur du jour de la chambre de la seule avec / Dieu qui gratte et Dieu qui tire et Dieu qui mord : / douzejuilletdeuxmillequatre».La mère en allée, la famille envolée avec elle, rien ne reste au poète que sa poésie pour trouver grâce devant leur mémoire.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Dixhuitjuilletdeuxmillequatre”

Fiche technique

Résumé

La mort de la mère : ce moment où le fils est anéanti et... libéré.Rarement la poésie a témoigné de façon aussi personnelle de l'entrée en agonie d'un parent. Quand la mort fait de la mère son pantin, le fils veut fuir ce qui crie entre les murs «gris de la couleur du jour de la chambre de la seule avec / Dieu qui gratte et Dieu qui tire et Dieu qui mord : / douzejuilletdeuxmillequatre».La mère en allée, la famille envolée avec elle, rien ne reste au poète que sa poésie pour trouver grâce devant leur mémoire.

Biographie de Roger Des Roches

Roger Des Roches est né en 1950 et publie depuis 1968. En 2013, le Gouvernement du Québec lui a attribué le prix Athanase-David pour l’ensemble de son œuvre. Récemment, Le corps encaisse lui a valu le Grand prix Québecor du Festival international de la poésie.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire