Votre compte

Du bon usage des mecs


Les mecs sont devenus introuvables. Ils ont peur, peur de l’évolution des femmes, peur de leurs nouvelles libertés. « Soyons lucides, dit Éliane Cariou, nous sommes peut-être responsables. Amoureuses, nous développons toutes des syndromes plus ou moins graves : Le syndrome de mère Teresa : à nous les malheureux. Vivent les petites sœurs du cœur ! Le syndrome de Shéhérazade : ce mec n’est pas pour moi, mais je l’aurai. Je suis la plus forte, je serai seule à pouvoir le changer. Le syndrome de Blanche Neige et les sept nains : la ménagère refait surface. Tout reluit dans la maison. Et le lit ? Le syndrome de Blanche Neige et le Prince Charmant : c’est le « grand amour », qui renvoie de l’autre une image par trop idéalisée. Le syndrome de la Joconde : nous voilà mains croisées, sourire figé. Nous n’osons rire, être nous-mêmes qu’avec les copines. Il est temps de changer, non ? »

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?

Version papier

10,52 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Du bon usage des mecs”

Fiche technique

Résumé

Les mecs sont devenus introuvables. Ils ont peur, peur de l’évolution des femmes, peur de leurs nouvelles libertés. « Soyons lucides, dit Éliane Cariou, nous sommes peut-être responsables. Amoureuses, nous développons toutes des syndromes plus ou moins graves : Le syndrome de mère Teresa : à nous les malheureux. Vivent les petites sœurs du cœur ! Le syndrome de Shéhérazade : ce mec n’est pas pour moi, mais je l’aurai. Je suis la plus forte, je serai seule à pouvoir le changer. Le syndrome de Blanche Neige et les sept nains : la ménagère refait surface. Tout reluit dans la maison. Et le lit ? Le syndrome de Blanche Neige et le Prince Charmant : c’est le « grand amour », qui renvoie de l’autre une image par trop idéalisée. Le syndrome de la Joconde : nous voilà mains croisées, sourire figé. Nous n’osons rire, être nous-mêmes qu’avec les copines. Il est temps de changer, non ? »

Biographie de Éliane Cariou

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire