Votre compte

Échec au roi


À l’orée d’une campagne électorale qui attise le feu des passions, Maurice Duverger publie un livre objectif et impartial qui peut aider à la fois M. Giscard d’Estaing, M. Mitterrand, M. Chirac, M. Marchais, M. Barre, car il éclaire les règles qui limitent tous les jeux politiques possibles. Elles sont définies à partir d’une enquête menée dans les sept pays qui connaissent l’étrange système établi chez nous en 1962, lequel juxtapose un président élu au suffrage universel et doté de pouvoirs notables, comme aux États-Unis, et un premier ministre responsable avec son équipe devant le Parlement, comme dans la plupart des autres démocraties d’Occident. Maurice Duverger a exploré cette pléiade inconnue en joignant aux méthodes classiques du juriste et du politicologue des entretiens approfondis avec des chefs d’État et de gouvernement. Il a cherché à savoir pourquoi les pratiques sont différentes alors que les Constitutions sont analogues. Pourquoi des prérogatives juridiques très proches font un président omnipotent en France (au moins jusqu’en 1976), un président qui partage le pouvoir avec le gouvernement et les députés en Finlande, un président presque impotent ailleurs. Pourquoi, dans les deux tiers des régimes semi-présidentiels, les chefs d’État sont en Échec au roi plus grave que M. Giscard d’Estaing aujourd’hui. Les résultats de cette enquête sont résumés dans une grille de transformation, qui suggère l’orientation du système dans chaque situation politique possible. Elle éclaire en profondeur la métamorphose du pouvoir suprême en France depuis vingt ans et celles qu’il subira nécessairement après les élections de 1978, quel qu’en soit le résultat. Bien sûr, ces conclusions ne sont encore qu’un faisceau d’hypothèses, faute de vérifications expérimentales suffisantes. Rappelons cependant que des schémas analogues, précisant les relations entre les systèmes électoraux et les partis politiques en Occident ou le mécanisme de la bipolarisation en France, se sont montrés de bons instruments d’analyse, voire de prédiction. Ces dernières années, quelques ouvrages accessibles au grand public ont permis à celui-ci de mieux comprendre les phénomènes de la vie, à travers les acquis de la génétique et de l’immunologie notamment. Dans Échec au roi, Maurice Duverger montre que les phénomènes du gouvernement commencent à pouvoir être expliqués au même niveau, à cela près que les conclusions de la biologie resteront toujours plus précises, plus complètes et plus sûres que celles de la science politique.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,49 €
?

Version papier

6,30 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Échec au roi”

Fiche technique

Résumé

À l’orée d’une campagne électorale qui attise le feu des passions, Maurice Duverger publie un livre objectif et impartial qui peut aider à la fois M. Giscard d’Estaing, M. Mitterrand, M. Chirac, M. Marchais, M. Barre, car il éclaire les règles qui limitent tous les jeux politiques possibles. Elles sont définies à partir d’une enquête menée dans les sept pays qui connaissent l’étrange système établi chez nous en 1962, lequel juxtapose un président élu au suffrage universel et doté de pouvoirs notables, comme aux États-Unis, et un premier ministre responsable avec son équipe devant le Parlement, comme dans la plupart des autres démocraties d’Occident. Maurice Duverger a exploré cette pléiade inconnue en joignant aux méthodes classiques du juriste et du politicologue des entretiens approfondis avec des chefs d’État et de gouvernement. Il a cherché à savoir pourquoi les pratiques sont différentes alors que les Constitutions sont analogues. Pourquoi des prérogatives juridiques très proches font un président omnipotent en France (au moins jusqu’en 1976), un président qui partage le pouvoir avec le gouvernement et les députés en Finlande, un président presque impotent ailleurs. Pourquoi, dans les deux tiers des régimes semi-présidentiels, les chefs d’État sont en Échec au roi plus grave que M. Giscard d’Estaing aujourd’hui. Les résultats de cette enquête sont résumés dans une grille de transformation, qui suggère l’orientation du système dans chaque situation politique possible. Elle éclaire en profondeur la métamorphose du pouvoir suprême en France depuis vingt ans et celles qu’il subira nécessairement après les élections de 1978, quel qu’en soit le résultat. Bien sûr, ces conclusions ne sont encore qu’un faisceau d’hypothèses, faute de vérifications expérimentales suffisantes. Rappelons cependant que des schémas analogues, précisant les relations entre les systèmes électoraux et les partis politiques en Occident ou le mécanisme de la bipolarisation en France, se sont montrés de bons instruments d’analyse, voire de prédiction. Ces dernières années, quelques ouvrages accessibles au grand public ont permis à celui-ci de mieux comprendre les phénomènes de la vie, à travers les acquis de la génétique et de l’immunologie notamment. Dans Échec au roi, Maurice Duverger montre que les phénomènes du gouvernement commencent à pouvoir être expliqués au même niveau, à cela près que les conclusions de la biologie resteront toujours plus précises, plus complètes et plus sûres que celles de la science politique.

Biographie de Maurice Duverger

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire