Votre compte

Écologisme et nouveaux mouvement sociaux (Chapitre PDF)


Chapitre tiré du livre Développement durable et responsabilité sociale. Par l’analyse de l’émergence des mouvements alternatifs en Allemagne au cours des décennies 1970 et 1980, notamment des « nouvelles » mobilisations écologistes, Florence Rudolf aborde de front une question à la fois préalable et centrale à l’objet de l’ouvrage : jusqu’où les mobilisations peuvent-elles être efficaces à l’égard de leur mission de transformation sociale? L’auteure révèle clairement que les écueils auxquels se heurtent les NMSE pourraient ne pas être étrangers aux expériences des nouveaux mouvements sociaux qui les ont précédés : difficultés d’autoaffirmation, problèmes d’institutionnalisations, inévitabilité de la récupération par des acteurs plus puissants de l’industrie, etc. Si en Allemagne – malgré l’énorme défi qu’a représenté la réunification – les nouveaux mouvements sociaux, et particulièrement ceux d’inspiration écologiste, ont réussi à contribuer à l’inflexion de la modernité, il demeure pertinent de s’inquiéter de l’absorption et de la mutation de l’idéal militant par la société de consommation.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,40 €
?

Version papier

47,87 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Écologisme et nouveaux mouvement sociaux (Chapitre PDF)”

Fiche technique

Résumé

Chapitre tiré du livre Développement durable et responsabilité sociale. Par l’analyse de l’émergence des mouvements alternatifs en Allemagne au cours des décennies 1970 et 1980, notamment des « nouvelles » mobilisations écologistes, Florence Rudolf aborde de front une question à la fois préalable et centrale à l’objet de l’ouvrage : jusqu’où les mobilisations peuvent-elles être efficaces à l’égard de leur mission de transformation sociale? L’auteure révèle clairement que les écueils auxquels se heurtent les NMSE pourraient ne pas être étrangers aux expériences des nouveaux mouvements sociaux qui les ont précédés : difficultés d’autoaffirmation, problèmes d’institutionnalisations, inévitabilité de la récupération par des acteurs plus puissants de l’industrie, etc. Si en Allemagne – malgré l’énorme défi qu’a représenté la réunification – les nouveaux mouvements sociaux, et particulièrement ceux d’inspiration écologiste, ont réussi à contribuer à l’inflexion de la modernité, il demeure pertinent de s’inquiéter de l’absorption et de la mutation de l’idéal militant par la société de consommation.

Biographie de René Audet

René Audet est chercheur postdoctoral au Département de sociologie et d'anthropologie de l'Université d'Ottawa et enseigne la sociologie de l'environnement dans plusieurs universités. Corinne Gendron est professeure à l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal et titulaire de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable. Elle a récemment publié Vous avez dit développement durable? aux Presses internationales Polytechnique. Jean-Guy Vaillancourt a enseigné la sociologie comme professeur durant 40 ans à l'Université de Montréal et a publié de nombreux textes sur les problématiques environnementales et le développement durable. Il a reçu le prix Michel-Jurdant 2009 de l'ACFAS pour les sciences de l'environnement.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire