Votre compte

Élites et crises du XVIe au XXIe siècle


La crise économique de 2008 a révélé la difficulté de nos élites à gérer de semblables bouleversements et à faire accepter des réformes nécessaires, mais impopulaires. Étudier les réactions des élites face aux crises – prévention, réaction, raidissement, intériorisation et adaptation – interroge leur capacité à percevoir la gravité de la crise, leur rapport à la modernité et, plus globalement, leur aptitude à réformer pour prévenir les explosions sociales et donc à se maintenir au pouvoir.
Cet ouvrage, qui fait suite au colloque organisé par le Centre d’études des mondes modernes et contemporain de Bordeaux, réunit vingt-huit chercheurs. Inscrit dans un temps long (de l’époque moderne jusqu’à nos jours) et dans un cadre transnational, leur propos s’appuie sur une double identification : celle des élites – mouvantes et diverses – et celle des crises – un événement brutal et inattendu, un moment de retournement ou un lent processus de dégradation d’une situation donnée. L’étude des sorties de crise, plus ou moins réussies, permet de répondre à la question de la permanence ou du renouvellement des élites. Se dégage alors l’importance du phénomène de l’expertise et des cercles d’influence avec le rôle des ingénieurs, des intellectuels, des hauts fonctionnaires ou encore « des conseillers du prince ».

Ce livre est classé dans les catégories :

27,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Élites et crises du XVIe au XXIe siècle”

Fiche technique

Résumé

La crise économique de 2008 a révélé la difficulté de nos élites à gérer de semblables bouleversements et à faire accepter des réformes nécessaires, mais impopulaires. Étudier les réactions des élites face aux crises – prévention, réaction, raidissement, intériorisation et adaptation – interroge leur capacité à percevoir la gravité de la crise, leur rapport à la modernité et, plus globalement, leur aptitude à réformer pour prévenir les explosions sociales et donc à se maintenir au pouvoir.
Cet ouvrage, qui fait suite au colloque organisé par le Centre d’études des mondes modernes et contemporain de Bordeaux, réunit vingt-huit chercheurs. Inscrit dans un temps long (de l’époque moderne jusqu’à nos jours) et dans un cadre transnational, leur propos s’appuie sur une double identification : celle des élites – mouvantes et diverses – et celle des crises – un événement brutal et inattendu, un moment de retournement ou un lent processus de dégradation d’une situation donnée. L’étude des sorties de crise, plus ou moins réussies, permet de répondre à la question de la permanence ou du renouvellement des élites. Se dégage alors l’importance du phénomène de l’expertise et des cercles d’influence avec le rôle des ingénieurs, des intellectuels, des hauts fonctionnaires ou encore « des conseillers du prince ».

Biographie de Laurent Coste

Laurent Coste, professeur d’histoire moderne à l’université Bordeaux-Montaigne, s’intéresse aux pouvoirs municipaux ainsi qu’aux élites judiciaires et marchandes du Tiers-état français. Il co-anime avec François-Charles Mougel l’axe « Élites » du Centre d’études des mondes moderne et contemporain (CEMMC) dirigé par Michel Figeac. Sylvie GUILLAUME, Professeur émérite d’histoire contemporaine des universités.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire