Votre compte

Ellis Island


«Ce que moi, Georges Perec, je suis venu questionner ici, c’est l’errance, la dispersion, la diaspora. Ellis Island est pour moi le lieu même de l’exil, c’est-à-dire le lieu de l’absence de lieu, le non-lieu, le nulle part. c’est en ce sens que ces images me concernent, me fascinent, m’impliquent, comme si la recherche de mon identité passait par l’appropriation de ce lieu-dépotoir où des fonctionnaires harassés baptisaient des Américains à la pelle. ce qui pour moi se trouve ici ce ne sont en rien des repères, des racines ou des traces, mais le contraire : quelque chose d’informe, à la limite du dicible, quelque chose que je peux nommer clôture, ou scission, ou coupure, et qui est pour moi très intimement et très confusément lié au fait même d’être juif»

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Ellis Island”

Fiche technique

  • Auteur : Georges Perec
  • Éditeur : POL Editeur
  • Collection : #formatpoche
  • Date de parution : 14/03/19
  • EAN : 9782818047392
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 81
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

«Ce que moi, Georges Perec, je suis venu questionner ici, c’est l’errance, la dispersion, la diaspora. Ellis Island est pour moi le lieu même de l’exil, c’est-à-dire le lieu de l’absence de lieu, le non-lieu, le nulle part. c’est en ce sens que ces images me concernent, me fascinent, m’impliquent, comme si la recherche de mon identité passait par l’appropriation de ce lieu-dépotoir où des fonctionnaires harassés baptisaient des Américains à la pelle. ce qui pour moi se trouve ici ce ne sont en rien des repères, des racines ou des traces, mais le contraire : quelque chose d’informe, à la limite du dicible, quelque chose que je peux nommer clôture, ou scission, ou coupure, et qui est pour moi très intimement et très confusément lié au fait même d’être juif»

Biographie de Georges Perec

Se comparant à un paysan qui cultiverait plusieurs champs, Georges Perec (1936-1982) rattache son œuvre à différents domaines. Sociologique : la vie quotidienne est explorée dès Les Choses (1965). Autobiographique : son projet mêle la réalité et l’imaginaire pour (re)construire une mémoire. Ludique : membre de l’Oulipo, Perec ne cesse de jouer sur et avec la langue. Romanesque : il raconte des histoires avec «l’envie d’écrire des livres qui se dévorent à plat ventre sur son lit ». Un célèbre lipogramme monovocalique résume sa quête : «Je cherche en même temps l’éternel et l’éphémère.»

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire