Votre compte

Emmanuel Kant


Ce volume 25 contient toutes les oeuvres d'Emmanuel Kant traduites en français jusqu'en 1886.

Emmanuel Kant (Immanuel en allemand) est un philosophe allemand, fondateur du criticisme et de la doctrine dite « idéalisme transcendantal ». Né le 22 avril 1724 à Königsberg, capitale de la Prusse-Orientale, il y est mort le 12 février 1804. Grand penseur de l'Aufklärung, Kant a exercé une influence considérable sur l'idéalisme allemand, la philosophie analytique, la phénoménologie, la philosophie postmoderne, et la pensée critique en général. Son œuvre, considérable et diverse dans ses intérêts, mais centrée autour des trois Critiques, à savoir la Critique de la raison pure, la Critique de la raison pratique et la Critique de la faculté de juger, fait ainsi l'objet d'appropriations et d'interprétations successives et divergentes. (Wikip.)

Version 3.1

CONTENU DU VOLUME :

ŒUVRES PRINCIPALES
HISTOIRE NATURELLE GÉNÉRALE ET THÉORIE DU CIEL , 1755
CRITIQUE DE LA RAISON PURE, 1781
ÉCLAIRCISSEMENTS SUR LA CRITIQUE DE LA RAISON PURE,
PROLÉGOMÈNES A TOUTE MÉTAPHYSIQUE FUTURE, 1783
FONDEMENTS DE LA MÉTAPHYSIQUE DES MŒURS, 1785
CRITIQUE DE LA RAISON PRATIQUE, 1788
EXAMEN DES FONDEMENTS DE LA MÉTAPHYSIQUE DES MŒURS ET DE CRITIQUE DE LA RAISON PRATIQUE,
CRITIQUE DU JUGEMENT, 1790
EXAMEN DE LA CRITIQUE DU JUGEMENT.,
LA RELIGION DANS LES LIMITES DE LA SIMPLE RAISON., 1793
THÉORIE DE KANT SUR LA RELIGION DANS LES LIMITES DE LA RAISON.,
ÉLÉMENTS MÉTAPHYSIQUES DE LA DOCTRINE DU DROIT, 1796
ÉLÉMENTS MÉTAPHYSIQUES DE LA DOCTRINE DE LA VERTU, 1797
ANTHROPOLOGIE, 1798
LOGIQUE, 1800
LEÇONS DE MÉTAPHYSIQUE , 1821
OPUSCULES, TRAITÉS, lettres
Explication nouvelle des premiers principes de la connaissance métaphysique, 1755
Sur Swedenborg, 1758
Consolation adressée à une mère au sujet de la mort de son fils , 1760
La fausse subtilité des quatre figures du syllogisme démontrée., 1762
Recherche sur la clarté des principes de la théologie naturelle et de la morale., 1763
Essai sur l’introduction en philosophie de la notion des quantités négatives, 1763
Essai sur les maladies de l’esprit, 1764
Observations sur le sentiment du beau et du sublime., 1764
Leçons pendant le semestre d’hiver 1765 à 1766., 1766
Rêves d’un homme qui voit des esprits, expliqués par les rêves de la métaphysique, 1766
De la forme et des principes du monde sensible et de l’intelligible. , 1770
Correspondance philosophique entre Kant et Lambert, 1770
Au prédicateur royal Crichton à Kœnigsberg. , 1772
De la morale fataliste de Schulz , 1783
Idée d’une histoire universelle au point de vue cosmopolitique , 1784
Réponse à cette question : qu’est-ce que les lumières ?, 1784
De l’illégitimité de la contrefaçon des livres, 1785
Détermination de la notion d’une race humaine., 1785
De l’essai de G. Hufeland sur le principe du droit naturel, 1786
Qu’est-ce que s’orienter dans la pensée., 1786
De l’usage des principes téléologiques en philosophie.., 1788
D’une découverte d’après laquelle toute nouvelle critique de la raison pure doit être rendue inutile par une plus ancienne, 1790
De la superstition et de ses remèdes, 1790
Sur la question proposée par l’Académie des Sciences de Berlin pour l’année 1791 : Quels sont les progrès réels de la métaphysique en Allemagne depuis Leibniz et Wolf publié par le docteur Fréd.-Théod. Rink, 1792
De ce proverbe : cela peut être bon en théorie, mais ne vaut rien en pratique., 1792
De la philosophie en général, 1794
De la paix perpétuelle., 1796
À sommering. De l’organe de l’âme, 1795
D’un ton élevé nouvellement pris en philosophie, 1796
Accommodement d’un différend mathématique résultant d’un malentendu., 1796
Annonce de la prochaine conclusion d’un traité de paix perpétuelle en philosophie., 1796
D’un prétendu droit de mentir par humanité, 1797
De l’empire de l’esprit sur les sentiments maladifs par la seule volonté de les maîtriser, 1797
De la bibliomanie ; deux lettres à M. Friedrich Nicolaï., 1798
Pédagogie, 1803
ÉTUDES
Les Derniers Jours d’Emmanuel Kant, par T. de Quincey
Kant et sa philosophie, par V. Cousin. 1840
PHILOSOPHIE DE KANT, par V. Cousin, 1844
Biographie universelle ancienne et moderne/2e éd.,, 1843
Avertissement du trad. de la Critique de la raison pure, par Tissot/2e éd., 1845
Vie de Kant, ses Ouvrages, par Tisssot, 1845
Kant dans le Dict. des sciences philosophiques, par Barni, 1847
Nouvelle réfutation de Kant, par S-R Taillandier., 1857
Préface du trad. de la Critique de la raison pure, par Tissot /3e éd, 1863
La Philosophie des mathématiques de Kant , par L. Couturat, 1905

Les livrels de lci-eBooks sont des compilations d’œuvres appartenant au domaine public : les textes d’un même auteur sont regroupés dans un eBook à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur. On trouvera le catalogue sur le site de l'éditeur.

Ce livre est classé dans les catégories :

2,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Emmanuel Kant”

Fiche technique

Résumé

Ce volume 25 contient toutes les oeuvres d'Emmanuel Kant traduites en français jusqu'en 1886.

Emmanuel Kant (Immanuel en allemand) est un philosophe allemand, fondateur du criticisme et de la doctrine dite « idéalisme transcendantal ». Né le 22 avril 1724 à Königsberg, capitale de la Prusse-Orientale, il y est mort le 12 février 1804. Grand penseur de l'Aufklärung, Kant a exercé une influence considérable sur l'idéalisme allemand, la philosophie analytique, la phénoménologie, la philosophie postmoderne, et la pensée critique en général. Son œuvre, considérable et diverse dans ses intérêts, mais centrée autour des trois Critiques, à savoir la Critique de la raison pure, la Critique de la raison pratique et la Critique de la faculté de juger, fait ainsi l'objet d'appropriations et d'interprétations successives et divergentes. (Wikip.)

Version 3.1

CONTENU DU VOLUME :

ŒUVRES PRINCIPALES
HISTOIRE NATURELLE GÉNÉRALE ET THÉORIE DU CIEL , 1755
CRITIQUE DE LA RAISON PURE, 1781
ÉCLAIRCISSEMENTS SUR LA CRITIQUE DE LA RAISON PURE,
PROLÉGOMÈNES A TOUTE MÉTAPHYSIQUE FUTURE, 1783
FONDEMENTS DE LA MÉTAPHYSIQUE DES MŒURS, 1785
CRITIQUE DE LA RAISON PRATIQUE, 1788
EXAMEN DES FONDEMENTS DE LA MÉTAPHYSIQUE DES MŒURS ET DE CRITIQUE DE LA RAISON PRATIQUE,
CRITIQUE DU JUGEMENT, 1790
EXAMEN DE LA CRITIQUE DU JUGEMENT.,
LA RELIGION DANS LES LIMITES DE LA SIMPLE RAISON., 1793
THÉORIE DE KANT SUR LA RELIGION DANS LES LIMITES DE LA RAISON.,
ÉLÉMENTS MÉTAPHYSIQUES DE LA DOCTRINE DU DROIT, 1796
ÉLÉMENTS MÉTAPHYSIQUES DE LA DOCTRINE DE LA VERTU, 1797
ANTHROPOLOGIE, 1798
LOGIQUE, 1800
LEÇONS DE MÉTAPHYSIQUE , 1821
OPUSCULES, TRAITÉS, lettres
Explication nouvelle des premiers principes de la connaissance métaphysique, 1755
Sur Swedenborg, 1758
Consolation adressée à une mère au sujet de la mort de son fils , 1760
La fausse subtilité des quatre figures du syllogisme démontrée., 1762
Recherche sur la clarté des principes de la théologie naturelle et de la morale., 1763
Essai sur l’introduction en philosophie de la notion des quantités négatives, 1763
Essai sur les maladies de l’esprit, 1764
Observations sur le sentiment du beau et du sublime., 1764
Leçons pendant le semestre d’hiver 1765 à 1766., 1766
Rêves d’un homme qui voit des esprits, expliqués par les rêves de la métaphysique, 1766
De la forme et des principes du monde sensible et de l’intelligible. , 1770
Correspondance philosophique entre Kant et Lambert, 1770
Au prédicateur royal Crichton à Kœnigsberg. , 1772
De la morale fataliste de Schulz , 1783
Idée d’une histoire universelle au point de vue cosmopolitique , 1784
Réponse à cette question : qu’est-ce que les lumières ?, 1784
De l’illégitimité de la contrefaçon des livres, 1785
Détermination de la notion d’une race humaine., 1785
De l’essai de G. Hufeland sur le principe du droit naturel, 1786
Qu’est-ce que s’orienter dans la pensée., 1786
De l’usage des principes téléologiques en philosophie.., 1788
D’une découverte d’après laquelle toute nouvelle critique de la raison pure doit être rendue inutile par une plus ancienne, 1790
De la superstition et de ses remèdes, 1790
Sur la question proposée par l’Académie des Sciences de Berlin pour l’année 1791 : Quels sont les progrès réels de la métaphysique en Allemagne depuis Leibniz et Wolf publié par le docteur Fréd.-Théod. Rink, 1792
De ce proverbe : cela peut être bon en théorie, mais ne vaut rien en pratique., 1792
De la philosophie en général, 1794
De la paix perpétuelle., 1796
À sommering. De l’organe de l’âme, 1795
D’un ton élevé nouvellement pris en philosophie, 1796
Accommodement d’un différend mathématique résultant d’un malentendu., 1796
Annonce de la prochaine conclusion d’un traité de paix perpétuelle en philosophie., 1796
D’un prétendu droit de mentir par humanité, 1797
De l’empire de l’esprit sur les sentiments maladifs par la seule volonté de les maîtriser, 1797
De la bibliomanie ; deux lettres à M. Friedrich Nicolaï., 1798
Pédagogie, 1803
ÉTUDES
Les Derniers Jours d’Emmanuel Kant, par T. de Quincey
Kant et sa philosophie, par V. Cousin. 1840
PHILOSOPHIE DE KANT, par V. Cousin, 1844
Biographie universelle ancienne et moderne/2e éd.,, 1843
Avertissement du trad. de la Critique de la raison pure, par Tissot/2e éd., 1845
Vie de Kant, ses Ouvrages, par Tisssot, 1845
Kant dans le Dict. des sciences philosophiques, par Barni, 1847
Nouvelle réfutation de Kant, par S-R Taillandier., 1857
Préface du trad. de la Critique de la raison pure, par Tissot /3e éd, 1863
La Philosophie des mathématiques de Kant , par L. Couturat, 1905

Les livrels de lci-eBooks sont des compilations d’œuvres appartenant au domaine public : les textes d’un même auteur sont regroupés dans un eBook à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur. On trouvera le catalogue sur le site de l'éditeur.

Biographie d’Emmanuel Kant

Emmanuel Kant (1724-1804) a vécu pendant le siècle des Lumières. Kant, le père du criticisme philosophique, est aujourd?hui beaucoup plus célèbre que Mendelssohn. Surnommé le « nouveau Spinoza » par ses contemporains, ce dernier est reconnu pour être le personnage le plus important du judaïsme européen au XVIIIe siècle. Pour certains, il est le « troisième Moïse ». Pour d'autres, il est parmi les amorceurs de l'assimilationisme des Juifs (il est l'auteur d'une Jérusalem), et le précurseur de la perte de leur identité spécifique et de l'extinction de leurs traditions. Il lutta pour la conceptualisation et la mise en oeuvre de la tolérance au sens fort.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire