Votre compte

Énergie 1995, après les chocs


Les chocs pétroliers de 1973 et de 1979 ont marqué une rupture des rapports de force traditionnels entre pays en développement et pays industriels. Les hausses du prix du pétrole ont entraîné une redistribution du revenu mondial, l’alourdissement des factures pétrolières étant la contrepartie d’une accumulation d’excédents financiers considérables dans quelques pays de l’Opep. Mais elles ont également contraint les pays industriels à de profonds réajustements de leurs systèmes énergétiques. Une quinzaine d’années après le premier choc, l’« arme du pétrole » semble s’être retournée contre les pays en développement. Les pays de l’Opep n’ont pas réussi à maintenir durablement leurs revenus pétroliers. En outre, malgré la chute des prix en 1986, la sortie de la crise énergétique s’annonce plus difficile pour les pays en développement importateurs que pour les pays industriels. L’ampleur des réactions provoquées par les deux chocs pétroliers permet-elle d’exclure leur répétition dans un avenir prochain ? Chaque jour, les événements du Moyen-Orient rappellent à quels aléas politiques sont soumis les plus grands gisements d’hydrocarbures du monde. Les perspectives énergétiques mondiales - consommation, échanges et prix - ne s’en dessinent pas moins aujourd’hui de façon relativement claire.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,49 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Énergie 1995, après les chocs”

Fiche technique

Résumé

Les chocs pétroliers de 1973 et de 1979 ont marqué une rupture des rapports de force traditionnels entre pays en développement et pays industriels. Les hausses du prix du pétrole ont entraîné une redistribution du revenu mondial, l’alourdissement des factures pétrolières étant la contrepartie d’une accumulation d’excédents financiers considérables dans quelques pays de l’Opep. Mais elles ont également contraint les pays industriels à de profonds réajustements de leurs systèmes énergétiques. Une quinzaine d’années après le premier choc, l’« arme du pétrole » semble s’être retournée contre les pays en développement. Les pays de l’Opep n’ont pas réussi à maintenir durablement leurs revenus pétroliers. En outre, malgré la chute des prix en 1986, la sortie de la crise énergétique s’annonce plus difficile pour les pays en développement importateurs que pour les pays industriels. L’ampleur des réactions provoquées par les deux chocs pétroliers permet-elle d’exclure leur répétition dans un avenir prochain ? Chaque jour, les événements du Moyen-Orient rappellent à quels aléas politiques sont soumis les plus grands gisements d’hydrocarbures du monde. Les perspectives énergétiques mondiales - consommation, échanges et prix - ne s’en dessinent pas moins aujourd’hui de façon relativement claire.

Biographie de Patrick Criqui

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire