Votre compte

Entre la Mort et la Vie


♦ Cet ebook bénéficie d’une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique. ♦

Alexeï Apoukhtine, nouvelliste, poète et romancier russe, nous plonge dans l’univers de ce qui est « après la mort ». Le héros mort nous raconte les larmes de ses proches, les préparatifs de ses funérailles, l’errance de son âme, sa vie passée et la possibilité d’une vie future...

Ce récit fantastique à la fois philosophique et mystérieux est un incontournable de la littérature russe.

Extrait : « On pleure sur moi ; dans un instant, on va me mettre au cercueil ; dans deux jours on m’ensevelira ; mon corps, qui, tant d’années, m’a obéi, n’est plus mien ; sûrement je suis mort ; et cependant je continue à voir, à entendre, à comprendre. La vie persiste peut-être quelque temps dans le cerveau ; mais, en somme, le cerveau lui aussi, fait partie du corps. Ce corps est un logement que j’ai habité bien des années et que j’ai enfin résolu de quitter : portes et fenêtres sont larges ouvertes, tous les meubles ont déjà été emportés, tous ses hôtes l’ont quitté, sauf le maître qui, au moment de sortir, s’arrête et jette un dernier regard sur les chambres où bruissait sa vie et dont le vide et le silence maintenant l’étonnent. Alors, pour la première fois, dans l’obscurité ambiante, une petite lueur brilla. »

Ce livre est classé dans les catégories :

1,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Entre la Mort et la Vie”

Fiche technique

Résumé

♦ Cet ebook bénéficie d’une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique. ♦

Alexeï Apoukhtine, nouvelliste, poète et romancier russe, nous plonge dans l’univers de ce qui est « après la mort ». Le héros mort nous raconte les larmes de ses proches, les préparatifs de ses funérailles, l’errance de son âme, sa vie passée et la possibilité d’une vie future...

Ce récit fantastique à la fois philosophique et mystérieux est un incontournable de la littérature russe.

Extrait : « On pleure sur moi ; dans un instant, on va me mettre au cercueil ; dans deux jours on m’ensevelira ; mon corps, qui, tant d’années, m’a obéi, n’est plus mien ; sûrement je suis mort ; et cependant je continue à voir, à entendre, à comprendre. La vie persiste peut-être quelque temps dans le cerveau ; mais, en somme, le cerveau lui aussi, fait partie du corps. Ce corps est un logement que j’ai habité bien des années et que j’ai enfin résolu de quitter : portes et fenêtres sont larges ouvertes, tous les meubles ont déjà été emportés, tous ses hôtes l’ont quitté, sauf le maître qui, au moment de sortir, s’arrête et jette un dernier regard sur les chambres où bruissait sa vie et dont le vide et le silence maintenant l’étonnent. Alors, pour la première fois, dans l’obscurité ambiante, une petite lueur brilla. »

Biographie d’Alexeï Apoukhtine

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire