Votre compte

Essayer voir


L’artiste est inventeur de temps. Il façonne, il donne chair à des durées jusqu’alors impossibles ou impensables : apories, fables chroniques. Essayer voir, ce n’est pas seulement essayer de voir. C’est accorder son regard à la durée d’un « essai », cette forme de pensée à la limite du théorique et du poétique. Forme que l’on retrouve dans Apple T., une œuvre de Miroslaw Balka où se pose la question – déjà littérairement articulée par Aharon Appelfeld ou Imre Kertész – de savoir comment survivre à Treblinka. Forme que l’on retrouve aussi dans une œuvre de James Coleman qui pose à son spectateur la question – déjà philosophiquement argumentée par Ludwig Wittgenstein et poétiquement phrasée par Samuel Beckett – de l’essayer dire, cette parole à trouver face à ce qui, sous nos yeux, se dérobe.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,49 €
?

Version papier

13,00 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Essayer voir”

Fiche technique

Résumé

L’artiste est inventeur de temps. Il façonne, il donne chair à des durées jusqu’alors impossibles ou impensables : apories, fables chroniques. Essayer voir, ce n’est pas seulement essayer de voir. C’est accorder son regard à la durée d’un « essai », cette forme de pensée à la limite du théorique et du poétique. Forme que l’on retrouve dans Apple T., une œuvre de Miroslaw Balka où se pose la question – déjà littérairement articulée par Aharon Appelfeld ou Imre Kertész – de savoir comment survivre à Treblinka. Forme que l’on retrouve aussi dans une œuvre de James Coleman qui pose à son spectateur la question – déjà philosophiquement argumentée par Ludwig Wittgenstein et poétiquement phrasée par Samuel Beckett – de l’essayer dire, cette parole à trouver face à ce qui, sous nos yeux, se dérobe.

Biographie de Georges Didi-Huberman

Georges Didi-Huberman est né en 1953 à Saint-Étienne. Historien de l’art et philosophe, il enseigne à l’École des hautes études en sciences sociales. Il a publié une trentaine d’ouvrages aux Éditions de Minuit.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire