Votre compte

esse arts + opinions. No. 88, Automne 2016


Le tout nouveau numéro de la revue Esse se place sous le signe d’un incontournable : le paysage. La conception classique du paysage repose sur l’idée d’une nature stable, permanente et harmonieuse, un idéal à atteindre et retranscrire. Les romantiques la percevaient au contraire comme une puissance immense, chaotique, et par conséquent potentiellement destructrice. Sans surprise, les pratiques artistiques actuelles sont plus nuancées et tentent d’explorer les effets réciproques que génère l’interaction dynamique entre l’humain et la matière. Sylvette Babin parle carrément de paysage « désencadré » : malmené, mis à distance, ou au contraire protégé à travers l’écologie et envisagé comme expérience à vivre. Voici donc en bref le paysage comme genre, à travers les différentes manifestations artistiques contemporaines et les travaux d’Anne Cauquelin, Ludovic Sauvage, Catherine Bodmer, Julius Von Bismarck ou encore Kendra Wallace.
7,00 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “esse arts + opinions. No. 88, Automne 2016”

Fiche technique

Résumé

Le tout nouveau numéro de la revue Esse se place sous le signe d’un incontournable : le paysage. La conception classique du paysage repose sur l’idée d’une nature stable, permanente et harmonieuse, un idéal à atteindre et retranscrire. Les romantiques la percevaient au contraire comme une puissance immense, chaotique, et par conséquent potentiellement destructrice. Sans surprise, les pratiques artistiques actuelles sont plus nuancées et tentent d’explorer les effets réciproques que génère l’interaction dynamique entre l’humain et la matière. Sylvette Babin parle carrément de paysage « désencadré » : malmené, mis à distance, ou au contraire protégé à travers l’écologie et envisagé comme expérience à vivre. Voici donc en bref le paysage comme genre, à travers les différentes manifestations artistiques contemporaines et les travaux d’Anne Cauquelin, Ludovic Sauvage, Catherine Bodmer, Julius Von Bismarck ou encore Kendra Wallace.

Biographie de Sylvette Babin

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire