Votre compte

Et le choléra s'abattit sur Paris : 1832


Et le choléra s’abattit sur Paris raconte l’impact qu’eut cette épidémie quand, en 1832, faute d’avoir tenu compte des avertissements venus de l’étranger, le peuple de la capitale se trouva face à face avec elle. Après avoir rappelé les pauvres conditions d’hygiène qui régnaient à cette époque et l’insuffisance des mesures prises contre la contagion presque inévitable du fléau à notre pays, l’auteur décrit les premières journées au cours desquelles l’effroi succéda à l’insouciance et où l’on vit déjà la maladie jouer son rôle de catalyseur vis-à-vis des mécontentements larvés. Des émeutes éclataient ici et là tandis que s’élevaient les courbes de mortalité. Bientôt, il n’y eut plus assez d’hôpitaux pour accueillir les malades, de corbillards pour conduire les morts, de fossoyeurs pour les ensevelir. Tandis que les humbles étaient d’abord touchés, l’épidémie gagna les classes les plus aisées et ce sont les grands noms de la haute société qui apparurent à leur tour dans les nécrologies. Mais l’habitude vient de vivre avec la mort à ses côtés, et les activités frivoles reprirent dans la capitale en même temps que les charlatans faisaient fortune. C’est alors que, les 5 et 6 juin, comme attisée par le choléra, la misère du peuple explosa au cours des obsèques du général Lamarque. Des barricades s’élevèrent ; la répression fut violente et se termina dans un bain de sang au cloître Saint-Merri. Avant la fin de l’année, l’épidémie, après une période de déclin, connut un second souffle puis s’éteignit lentement dans la capitale. Alors seulement, on put faire le compte exact des morts et proposer des mesures dont l’insuffisance laissera Paris à nouveau désarmé lors de l’épidémie suivante.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Version papier

8,47 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Et le choléra s'abattit sur Paris : 1832”

Fiche technique

Résumé

Et le choléra s’abattit sur Paris raconte l’impact qu’eut cette épidémie quand, en 1832, faute d’avoir tenu compte des avertissements venus de l’étranger, le peuple de la capitale se trouva face à face avec elle. Après avoir rappelé les pauvres conditions d’hygiène qui régnaient à cette époque et l’insuffisance des mesures prises contre la contagion presque inévitable du fléau à notre pays, l’auteur décrit les premières journées au cours desquelles l’effroi succéda à l’insouciance et où l’on vit déjà la maladie jouer son rôle de catalyseur vis-à-vis des mécontentements larvés. Des émeutes éclataient ici et là tandis que s’élevaient les courbes de mortalité. Bientôt, il n’y eut plus assez d’hôpitaux pour accueillir les malades, de corbillards pour conduire les morts, de fossoyeurs pour les ensevelir. Tandis que les humbles étaient d’abord touchés, l’épidémie gagna les classes les plus aisées et ce sont les grands noms de la haute société qui apparurent à leur tour dans les nécrologies. Mais l’habitude vient de vivre avec la mort à ses côtés, et les activités frivoles reprirent dans la capitale en même temps que les charlatans faisaient fortune. C’est alors que, les 5 et 6 juin, comme attisée par le choléra, la misère du peuple explosa au cours des obsèques du général Lamarque. Des barricades s’élevèrent ; la répression fut violente et se termina dans un bain de sang au cloître Saint-Merri. Avant la fin de l’année, l’épidémie, après une période de déclin, connut un second souffle puis s’éteignit lentement dans la capitale. Alors seulement, on put faire le compte exact des morts et proposer des mesures dont l’insuffisance laissera Paris à nouveau désarmé lors de l’épidémie suivante.

Biographie d’AngePierre Leca

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire