Votre compte

"Et les Juifs bulgares furent sauvés…"


Une histoire unique en Europe, celle d’un État, la Bulgarie, qui s’est allié au Reich, mais qui a refusé de déporter sa communauté juive. Ce récit du « sauvetage des Juifs bulgares » s’est imposé alors que, dans les territoires occupés par ce pays entre 1941 et 1944, la presque totalité des Juifs furent raflés, convoyés vers la Pologne et exterminés. Comment comprendre qu'une seule facette d’un passé complexe ait fait l’objet d’une transmission prioritaire, pendant la période communiste et après ? Dans une vaste enquête, Nadège Ragaru étudie la mise en écritures ou en silences des persécutions anti-juives dans les récits des historiens, dans les tribunaux mais aussi au cinéma. Elle jette ainsi un éclairage nouveau sur les usages publics du passé depuis la guerre froide jusqu’à nos jours. Nadège Ragaru, historienne et politiste, est chercheure à Sciences Po (CERI-CNRS) où elle enseigne l’histoire et l’historiographie de la Shoah à l’Est de l’Europe, ainsi que l’histoire culturelle des communismes est-européens.

Ce livre est classé dans les catégories :

22,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “"Et les Juifs bulgares furent sauvés…"”

Fiche technique

Résumé

Une histoire unique en Europe, celle d’un État, la Bulgarie, qui s’est allié au Reich, mais qui a refusé de déporter sa communauté juive. Ce récit du « sauvetage des Juifs bulgares » s’est imposé alors que, dans les territoires occupés par ce pays entre 1941 et 1944, la presque totalité des Juifs furent raflés, convoyés vers la Pologne et exterminés. Comment comprendre qu'une seule facette d’un passé complexe ait fait l’objet d’une transmission prioritaire, pendant la période communiste et après ? Dans une vaste enquête, Nadège Ragaru étudie la mise en écritures ou en silences des persécutions anti-juives dans les récits des historiens, dans les tribunaux mais aussi au cinéma. Elle jette ainsi un éclairage nouveau sur les usages publics du passé depuis la guerre froide jusqu’à nos jours. Nadège Ragaru, historienne et politiste, est chercheure à Sciences Po (CERI-CNRS) où elle enseigne l’histoire et l’historiographie de la Shoah à l’Est de l’Europe, ainsi que l’histoire culturelle des communismes est-européens.

Biographie de Nadège RAGARU

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire