Votre compte

Études littéraires. Vol. 46 No. 2, Été 2015


Au cœur de ce numéro, tout d’abord un grand dossier préparé sous la direction de Nicholas Dion et s’interrogeant sur les livres anciens en sol québécois. Ces écrits du Moyen-Âge, de la Renaissance et des quelques siècles suivants constituent notre patrimoine lettré. Leur importance est capitale : « De fait, au-delà de leur contenu ou de leur valeur intrinsèque, ces imprimés anciens permettent de mieux comprendre la dynamique des transferts des savoirs entre l’Ancien et le Nouveau Monde, de manière à retracer la formation, au Québec, d’une culture à la fois littéraire et philosophique ». Quels sont-ils, et où sont-ils aujourd’hui conservés? Principalement dans les différentes institutions d’enseignement, bien entendu. Études littéraires nous dresse donc plusieurs portraits de joyaux du patrimoine livresque : bibliothèques universitaires (McGill, Sherbrooke), religieuses (Séminaire de Québec), manuscrits d’époque reculées (XVe et XVIe siècles… La revue propose également des analyses littéraires ainsi qu’une section débats où dialoguent Maxime Decout et Jean-Paul Sermain.
8,50 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Études littéraires. Vol. 46 No. 2, Été 2015”

Fiche technique

Résumé

Au cœur de ce numéro, tout d’abord un grand dossier préparé sous la direction de Nicholas Dion et s’interrogeant sur les livres anciens en sol québécois. Ces écrits du Moyen-Âge, de la Renaissance et des quelques siècles suivants constituent notre patrimoine lettré. Leur importance est capitale : « De fait, au-delà de leur contenu ou de leur valeur intrinsèque, ces imprimés anciens permettent de mieux comprendre la dynamique des transferts des savoirs entre l’Ancien et le Nouveau Monde, de manière à retracer la formation, au Québec, d’une culture à la fois littéraire et philosophique ». Quels sont-ils, et où sont-ils aujourd’hui conservés? Principalement dans les différentes institutions d’enseignement, bien entendu. Études littéraires nous dresse donc plusieurs portraits de joyaux du patrimoine livresque : bibliothèques universitaires (McGill, Sherbrooke), religieuses (Séminaire de Québec), manuscrits d’époque reculées (XVe et XVIe siècles… La revue propose également des analyses littéraires ainsi qu’une section débats où dialoguent Maxime Decout et Jean-Paul Sermain.

Biographie de Nicholas Dion

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire