Votre compte

Expo 58


Londres, 1958. Thomas Foley travaille au ministère de l’Information lorsqu’on lui propose de participer à l’Exposition universelle de Bruxelles. Mais superviser la construction du Pavillon britannique est plus dangereux qu’on ne pourrait le croire… Il est vite rejoint par de savoureux personnages : Chersky, un journaliste russe qui pose des questions à la manière du KGB, Tony, le scientifique anglais responsable d’une machine, la ZETA, qui pourrait faire avancer la technologie du nucléaire, Anneke, enfin, l’hôtesse qui va devenir sa garde rapprochée. En parodiant le roman d’espionnage, Coe médite sur le sens de nos existences. Il dresse le portrait d’une société tiraillée entre une certaine attirance pour la liberté et un attachement viscéral aux convenances.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Version papier

4,62 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Expo 58”

Fiche technique

Résumé

Londres, 1958. Thomas Foley travaille au ministère de l’Information lorsqu’on lui propose de participer à l’Exposition universelle de Bruxelles. Mais superviser la construction du Pavillon britannique est plus dangereux qu’on ne pourrait le croire… Il est vite rejoint par de savoureux personnages : Chersky, un journaliste russe qui pose des questions à la manière du KGB, Tony, le scientifique anglais responsable d’une machine, la ZETA, qui pourrait faire avancer la technologie du nucléaire, Anneke, enfin, l’hôtesse qui va devenir sa garde rapprochée. En parodiant le roman d’espionnage, Coe médite sur le sens de nos existences. Il dresse le portrait d’une société tiraillée entre une certaine attirance pour la liberté et un attachement viscéral aux convenances.

Biographie de Jonathan Coe

Jonathan Coe est né en 1961 à Birmingham. Après des études à Trinity College (Cambridge) et un doctorat à l'université de Warwick, il devient professeur de littérature. Son roman, "Testament à l'anglaise", le propulse sur la scène internationale. En 1998, il reçoit le prix Médicis étranger pour "La Maison du sommeil". "Le miroir brisé" est son premier ouvrage pour la jeunesse. C'est confesse-t-il,"l'un de mes livres les plus politiques même si je lui ai donné la forme d'un conte de fées".

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire