Votre compte

Family Life


"Y a rien de plus bordélique que d'écrire un livre : on bosse toute la journée, on est mal payé, incompris, on doit gérer le quotidien tout en réfléchissant à s'en perforer le cerveau du matin au soir. C'est le drame pour la vie sociale. Laissez-moi vous raconter..." Ainsi commence cette chronique d'un trentenaire, jeune père de famille, qui n'arrive plus à exercer son métier (d'auteur de bande dessinée) après le décès d'un être proche. Les pages oscillent d'une chronique familiale humoristique à des thèmes plus noirs. L'auteur aborde des sujets aussi divers que les avantages et inconvénients de la drague sur les réseaux sociaux comparés à ceux de la vraie vie, la facilité (totalement injuste et injustifiée) avec laquelle les grands-parents arrivent à faire faire à peu près n'importe quoi à leurs petits-enfants (là où, évidemment, les parents rament pour obtenir le tiers du quart...) ou la difficulté de rassurer un enfant de 7 ans quand on doit l'amener à l'école juste après des attentats. Entre chronique douce-amère d'un père de famille en perte de repères et journal de bord d'un auteur qui chercher à retrouver le goût d'écrire, une tranche de vie drôle et touchante qui dessine le portrait d'une famille du XXIe siècle.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?

Version papier

13,50 €

Ebook ePub Fixed Layout

Ce format numérique a été construit pour garder une mise en page fixe. La lecture est recommandée sur un grand écran (ordinateur ou tablette).

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Family Life”

Fiche technique

Résumé

"Y a rien de plus bordélique que d'écrire un livre : on bosse toute la journée, on est mal payé, incompris, on doit gérer le quotidien tout en réfléchissant à s'en perforer le cerveau du matin au soir. C'est le drame pour la vie sociale. Laissez-moi vous raconter..." Ainsi commence cette chronique d'un trentenaire, jeune père de famille, qui n'arrive plus à exercer son métier (d'auteur de bande dessinée) après le décès d'un être proche. Les pages oscillent d'une chronique familiale humoristique à des thèmes plus noirs. L'auteur aborde des sujets aussi divers que les avantages et inconvénients de la drague sur les réseaux sociaux comparés à ceux de la vraie vie, la facilité (totalement injuste et injustifiée) avec laquelle les grands-parents arrivent à faire faire à peu près n'importe quoi à leurs petits-enfants (là où, évidemment, les parents rament pour obtenir le tiers du quart...) ou la difficulté de rassurer un enfant de 7 ans quand on doit l'amener à l'école juste après des attentats. Entre chronique douce-amère d'un père de famille en perte de repères et journal de bord d'un auteur qui chercher à retrouver le goût d'écrire, une tranche de vie drôle et touchante qui dessine le portrait d'une famille du XXIe siècle.

Biographie de Jacques Louis

Né en 1984 à Etterbeek (Bruxelles), d'un père illustrateur et d'une mère présidente d'un mouvement féministe, Jacques découvre la bande dessinée dès son plus jeune âge. À quinze ans, il commence des cours de BD avec Thierry van Hasselt, éditeur chez Fréon et excellent pédagogue. En 2004, il remporte le concours de la Communauté française de Belgique, ce qui lui vaut un chèque de 1000 euros mais surtout un voyage pour le festival de BD d'Angoulême. Il y présente quelques travaux d'étudiant et un projet de BD de science-fiction. La désillusion est complète, le travail est amplement décrié, mais les conseils sont constructifs. Chaque année, il retourne au Festival avec de nouveaux projets, et chaque année, il en revient bredouille. Il donne des cours de dessin pour survivre, mais l'essentiel de son temps, il le passe au chômage, tandis que sa compagne assume la plupart des frais du ménage. En 2007, Jacques décide de changer d'orientation, il arrête la S-F et crée un nouveau projet basé sur des dessins humoristiques autobiographiques qu'il réservait jusqu'ici à sa compagne, Céline. C'est ainsi que naît le blog "Roudoudou et Petite Bouclée". En 2009, il revient à Angoulême. Cette fois, son projet intéresse Benoît Fripiat, éditeur chez Dupuis. "Le Chômeur et sa Belle", satire sur le couple et fausse autobiographie de l'auteur, débarque dans le journal de Spirou en juillet 2010. En octobre 2011, le tome est financé en moins d'une semaine sur MyMajorCompany BD ! Le permier album de la série sort le 2 mars 2012.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire