Votre compte

Féminismes II


Le débat sur la parité a focalisé l'attention publique sur la représentation des femmes en politique. Pourtant le rapport des femmes et du politique ne peut se résumer à cette question. Les perspectives féministes ont en particulier mis en évidence l'obstacle que constitue la séparation rigide entre les domaines public et privé. Cette séparation freine considérablement l'expression publique et la reconnaissance politique des intérêts et des points de vue des femmes. Elle contribue à l'ignorance de la question politique du genre, comme en atteste par exemple la demande faite aux femmes de "concilier" vie professionnelle et vie familiale, c'est-à-dire en réalité de s'adapter aux structures et aux pratiques "genrées" de la société. En révélant la face "cachée" de la pensée politique traditionnelle, les critiques féministes aident à renouveler les façons de penser le politique. Ce deuxième rendez-vous à la Bpi sera l'occasion de revenir sur quelques-uns des aspects les plus marquants de l'injustice sociale et politique à l'égard des femmes, les enjeux et les formes actuelles de l'action pour les droits et l'égalité. (Patricia Paperman.)

Ce livre est classé dans les catégories :

0,00 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Féminismes II”

Fiche technique

Résumé

Le débat sur la parité a focalisé l'attention publique sur la représentation des femmes en politique. Pourtant le rapport des femmes et du politique ne peut se résumer à cette question. Les perspectives féministes ont en particulier mis en évidence l'obstacle que constitue la séparation rigide entre les domaines public et privé. Cette séparation freine considérablement l'expression publique et la reconnaissance politique des intérêts et des points de vue des femmes. Elle contribue à l'ignorance de la question politique du genre, comme en atteste par exemple la demande faite aux femmes de "concilier" vie professionnelle et vie familiale, c'est-à-dire en réalité de s'adapter aux structures et aux pratiques "genrées" de la société. En révélant la face "cachée" de la pensée politique traditionnelle, les critiques féministes aident à renouveler les façons de penser le politique. Ce deuxième rendez-vous à la Bpi sera l'occasion de revenir sur quelques-uns des aspects les plus marquants de l'injustice sociale et politique à l'égard des femmes, les enjeux et les formes actuelles de l'action pour les droits et l'égalité. (Patricia Paperman.)

Biographie d’Annie Bureau

Philosophe, directrice de recherche au CNRS, Geneviève Fraisse est actuellement députée au Parlement européen. Elle est l'auteure notamment de Muse de la raison, démocratie et exclusion des femmes en France (Alinéa, 1989 ; Gallimard, coll. « Folio », 1995), La différence des sexes (PUF, 1996) et Les Deux Gouvernements : La famille et la cité (Gallimard, 2000, coll. « Folio », 2001).

Maryse Jaspard, socio-démographe, maîtresse de conférences à l'université Paris-I, a assuré la direction scientifique de l'enquête Enveff. Chercheuse associée à l'Ined, elle a publié de nombreux articles et ouvrages sur le thème. Elle est l'auteure, dans la collection "Repères", de Sociologie des comportements sexuels (nouvelle éd. 2005).

Sandra Laugier est professeure de philosophie à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne, membre de l'Institut Universitaire de France, directrice du Centre de Philosophie Contemporaine de la Sorbonne. Elle est l'auteure, entre autres, de Wittgenstein. Les sens de l'usage (Vrin, 2009) et de Tous vulnérables ? Le care, les animaux, l'environnement (Payot, 2012).

Patricia Paperman, professeur de sociologie au département de science politique à Paris 8, a contribué à faire connaître les éthiques du care en France et à impulser les recherches en sciences sociales dans cette perspective.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire