Votre compte

Fin mars


La nostalgie, t’avoueras, c’est chiant. Oh, je sais ce que tu vas me dire : que tu aurais préféré avoir le choix. Tu me rétorqueras ça laconiquement, mais dans cinq minutes tu n’auras déjà plus de remords : tu auras tout oublié. Alors de quoi tu te plains ? Tu ne te plains pas ? Non, je sais, et c’est vrai. Peut-être même que c’est ça ton vrai problème : t’es condamné à être tout le temps heureux.

Ce livre est classé dans les catégories :

0,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Fin mars”

Fiche technique

Résumé

La nostalgie, t’avoueras, c’est chiant. Oh, je sais ce que tu vas me dire : que tu aurais préféré avoir le choix. Tu me rétorqueras ça laconiquement, mais dans cinq minutes tu n’auras déjà plus de remords : tu auras tout oublié. Alors de quoi tu te plains ? Tu ne te plains pas ? Non, je sais, et c’est vrai. Peut-être même que c’est ça ton vrai problème : t’es condamné à être tout le temps heureux.

Biographie de Fabien Pesty

Fabien Pesty a passé la canicule de 76 dans le ventre de sa maman. Il en entend encore parler, merci bien ! C’est en décembre 1983 qu’il s’essaiera pour la première fois à l’écriture dans un texte intitulé « Lettre au Père-Noël ». Cette expérience sera un fiasco total puisqu’au lieu du train Légo, il recevra des livres, un bilboquet et une clémentine. L’arnaque.

Il faudra attendre 2009 pour le voir se réconcilier avec sa plume et tenter quelques concours de nouvelles. Contre toute attente, il en remportera quelques-uns et se dira « Tiens, si j’écrirais un recueil ? ».

1er prix – Jugon-les-Lacs 2010 pour Les valises

1er prix – Fontaine-Française 2011 pour La caissière du péage de Chatuzange-le-Goubet

Prix spécial du Jury– Prix Don Quichotte, concours francophone de la nouvelle 2012 pour Passage à tabac

 

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire