Votre compte

Finance socialement responsable et monnaies sociales (Chapitre PDF)


Chapitre extrait du livre Développement durable et responsabilité sociale. Gisèle Belem jette un éclairage sur la diversité qui existe parmi les modalités économiques que les NMSE peuvent expérimenter dans le but de provoquer des transformations sociales. Ainsi, l’auteure soutient que la distinction entre, d’une part, la finance socialement responsable et, d’autre part, la finance solidaire et les monnaies sociales renvoie à des défis différents. L’activisme actionnarial et la technique du tamisage pratiqués par des fonds d’investissement étant situés dans la sphère financière ellemême, ils sont soit relativement impuissants devant le poids de la finance conventionnelle, soit eux-mêmes instrumentalisés à des fins de légitimation par des acteurs de celle-ci. Quant à l’axe plus « solidaire » de la finance et des monnaies sociales, il se déploie souvent à une échelle trop locale ou marginale pour provoquer des changements sociaux et économiques systémiques. Malgré tout, l’auteure conclut que le potentiel régulatoire de toutes ces initiatives existe du fait de leur capacité à amorcer des changements de mentalité dans la sphère économique.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,40 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Finance socialement responsable et monnaies sociales (Chapitre PDF)”

Fiche technique

Résumé

Chapitre extrait du livre Développement durable et responsabilité sociale. Gisèle Belem jette un éclairage sur la diversité qui existe parmi les modalités économiques que les NMSE peuvent expérimenter dans le but de provoquer des transformations sociales. Ainsi, l’auteure soutient que la distinction entre, d’une part, la finance socialement responsable et, d’autre part, la finance solidaire et les monnaies sociales renvoie à des défis différents. L’activisme actionnarial et la technique du tamisage pratiqués par des fonds d’investissement étant situés dans la sphère financière ellemême, ils sont soit relativement impuissants devant le poids de la finance conventionnelle, soit eux-mêmes instrumentalisés à des fins de légitimation par des acteurs de celle-ci. Quant à l’axe plus « solidaire » de la finance et des monnaies sociales, il se déploie souvent à une échelle trop locale ou marginale pour provoquer des changements sociaux et économiques systémiques. Malgré tout, l’auteure conclut que le potentiel régulatoire de toutes ces initiatives existe du fait de leur capacité à amorcer des changements de mentalité dans la sphère économique.

Biographie de René Audet

René Audet est chercheur postdoctoral au Département de sociologie et d'anthropologie de l'Université d'Ottawa et enseigne la sociologie de l'environnement dans plusieurs universités. Corinne Gendron est professeure à l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal et titulaire de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable. Elle a récemment publié Vous avez dit développement durable? aux Presses internationales Polytechnique. Jean-Guy Vaillancourt a enseigné la sociologie comme professeur durant 40 ans à l'Université de Montréal et a publié de nombreux textes sur les problématiques environnementales et le développement durable. Il a reçu le prix Michel-Jurdant 2009 de l'ACFAS pour les sciences de l'environnement.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire