Votre compte

Flora la belle Romaine


À la fin du IIe siècle après J.-C., un centurion romain, ayant obtenu son congé militaire, ouvre, à Marseille, avec les siens, une auberge à l’enseigne de « La Bonne Fortune ». C’est là que la petite Flora, âgée de huit ans, fait ses premières armes en rendant quelques menus services de « dessous-de-table » aux clients. Cet apprentissage l’amuse beaucoup, et, bonne fille, elle partage avec son père les fruits de leur générosité. « La Fournaise » et « La Rondelle », deux des… serveuses de l’établissement, la prennent en amitié et lui enseignent dans la bonne humeur les rudiments du plus vieux métier du monde. Jeunes et moins jeunes, timides ou paillards, expéditifs ou… compliqués, les hôtes de passage contribuent à l’envi à son « éducation », et surtout, au petit trésor qu’elle se constitue sesterce par sesterce. À seize ans, elle décide de voler de ses propres ailes, et se fait adopter par un brave homme fort riche, Maximus Gallo. Ce sera, pour elle, le point de départ d’une carrière consacrée à l’amour et au plaisir.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Flora la belle Romaine”

Fiche technique

Résumé

À la fin du IIe siècle après J.-C., un centurion romain, ayant obtenu son congé militaire, ouvre, à Marseille, avec les siens, une auberge à l’enseigne de « La Bonne Fortune ». C’est là que la petite Flora, âgée de huit ans, fait ses premières armes en rendant quelques menus services de « dessous-de-table » aux clients. Cet apprentissage l’amuse beaucoup, et, bonne fille, elle partage avec son père les fruits de leur générosité. « La Fournaise » et « La Rondelle », deux des… serveuses de l’établissement, la prennent en amitié et lui enseignent dans la bonne humeur les rudiments du plus vieux métier du monde. Jeunes et moins jeunes, timides ou paillards, expéditifs ou… compliqués, les hôtes de passage contribuent à l’envi à son « éducation », et surtout, au petit trésor qu’elle se constitue sesterce par sesterce. À seize ans, elle décide de voler de ses propres ailes, et se fait adopter par un brave homme fort riche, Maximus Gallo. Ce sera, pour elle, le point de départ d’une carrière consacrée à l’amour et au plaisir.

Biographie de Jacques Cellard

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire