Votre compte

Fondements de la métaphysique des moeurs


De tout ce qu'il est possible de concevoir dans le monde, et même en général hors du monde, il n’est rien qui puisse sans restriction être tenu pour bon, si ce n'est seulement une BONNE VOLONTE. L'intelligence, le don de saisir les ressemblances des choses, la faculté de discerner le particulier pour en juger, et les autres talents de l'esprit, de quelque nom qu'on les désigne, ou bien le courage, la décision, la persévérance dans les desseins, comme qualités du tempérament, sont sans doute à bien des égards choses bonnes et désirables ; mais ces dons de la nature peuvent devenir aussi extrêmement mauvais et funestes si la volonté qui doit en faire usage, et dont les dispositions propres s'appellent pour cela caractère, n'est point bonne. Il en est de même des dons de la fortune.

Ce livre est classé dans les catégories :

0,00 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Fondements de la métaphysique des moeurs”

Fiche technique

  • Auteur : Emmanuel Kant
  • Éditeur : Bibebook
  • Date de parution : 14/03/13
  • EAN : 9782824706832
  • Format : Multi-format
  • Protection : NC

Résumé

De tout ce qu'il est possible de concevoir dans le monde, et même en général hors du monde, il n’est rien qui puisse sans restriction être tenu pour bon, si ce n'est seulement une BONNE VOLONTE. L'intelligence, le don de saisir les ressemblances des choses, la faculté de discerner le particulier pour en juger, et les autres talents de l'esprit, de quelque nom qu'on les désigne, ou bien le courage, la décision, la persévérance dans les desseins, comme qualités du tempérament, sont sans doute à bien des égards choses bonnes et désirables ; mais ces dons de la nature peuvent devenir aussi extrêmement mauvais et funestes si la volonté qui doit en faire usage, et dont les dispositions propres s'appellent pour cela caractère, n'est point bonne. Il en est de même des dons de la fortune.

Biographie d’Emmanuel Kant

Emmanuel Kant (1724-1804) a vécu pendant le siècle des Lumières. Kant, le père du criticisme philosophique, est aujourd?hui beaucoup plus célèbre que Mendelssohn. Surnommé le « nouveau Spinoza » par ses contemporains, ce dernier est reconnu pour être le personnage le plus important du judaïsme européen au XVIIIe siècle. Pour certains, il est le « troisième Moïse ». Pour d'autres, il est parmi les amorceurs de l'assimilationisme des Juifs (il est l'auteur d'une Jérusalem), et le précurseur de la perte de leur identité spécifique et de l'extinction de leurs traditions. Il lutta pour la conceptualisation et la mise en oeuvre de la tolérance au sens fort.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire