Votre compte

Foulards et hymens


​Essai coup-de-poing sur le calvaire vécu par les femmes dans le monde arabe, état des lieux accablant de la misogynie ambiante dans un Moyen-Orient travaillé par les extrémismes, Foulards et hymens est un document choc, brillant et nécessaire.

Nous, les femmes arabes, vivons dans une culture qui nous est fondamentalement hostile.
Face à ce constat, la journaliste égyptienne Mona Eltahawy, elle-même emprisonnée, battue, sexuellement agressée sur la place Tahrir en 2011, a décidé de prendre la parole.
Dire la difficulté de vivre dans une société patriarcale qui diabolise la femme, la cache, la rejette.
Dire la situation de ces femmes forcées de porter le hijab et le niqab, embarquées en pleine rue pour un " test de virginité ", battues, violées, excisées, mutilées.
Dire que si le monde arabe hait ses femmes, c'est parce qu'il les craint. Qu'il craint ce qui se trouve sous le voile, le nie, piétine son existence, sous prétexte de mieux le préserver.
Parler pour libérer la parole féminine. Car comme nous le rappelle Mona Eltahawy : l'acte le plus subversif qu'une femme puisse commettre est de parler de sa vie comme si elle importait réellement.

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Foulards et hymens”

Fiche technique

Résumé

​Essai coup-de-poing sur le calvaire vécu par les femmes dans le monde arabe, état des lieux accablant de la misogynie ambiante dans un Moyen-Orient travaillé par les extrémismes, Foulards et hymens est un document choc, brillant et nécessaire.

Nous, les femmes arabes, vivons dans une culture qui nous est fondamentalement hostile.
Face à ce constat, la journaliste égyptienne Mona Eltahawy, elle-même emprisonnée, battue, sexuellement agressée sur la place Tahrir en 2011, a décidé de prendre la parole.
Dire la difficulté de vivre dans une société patriarcale qui diabolise la femme, la cache, la rejette.
Dire la situation de ces femmes forcées de porter le hijab et le niqab, embarquées en pleine rue pour un " test de virginité ", battues, violées, excisées, mutilées.
Dire que si le monde arabe hait ses femmes, c'est parce qu'il les craint. Qu'il craint ce qui se trouve sous le voile, le nie, piétine son existence, sous prétexte de mieux le préserver.
Parler pour libérer la parole féminine. Car comme nous le rappelle Mona Eltahawy : l'acte le plus subversif qu'une femme puisse commettre est de parler de sa vie comme si elle importait réellement.

Biographie de Mona ELTAHAWY

Mona Eltahawy est née en Égypte, puis a grandi au Royaume-Uni et en Arabie saoudite. Son engagement féministe s'est développé en réponse à la terreur et aux agressions dont elle a été témoin et qu'elle a elle-même subies en tant que femme musulmane. Journaliste, elle a participé au Printemps arabe sur la place Tahrir, et écrit pour, entre autres, le New York Times, le Guardian, le Washington Post, le Toronto Star ou Politiken. Elle milite par ailleurs dans les associations musulmanes pour la justice et l'égalité.
Mona Eltahawy vit aujourd'hui entre New York et Le Caire.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire