Votre compte

François le Champi


C'est le premier livre par lequel Marcel Proust trouvera sa fascination pour le roman. Mais c'est sa mère qui le lui lit, et la campagne à Illiers-Combray n'est pas si différente que celle de Nohant, dans le Berry de George Sand, cinquante plus tôt.

Alors, un bon siècle plus tard, quand plus rien ne survit de cette vie rurale, qu'un arbre sur fond de ciel parfois, le parfum d'un chemin creux, qu'est-ce qui nous attire encore et encore dans ces vieux contes, sinon cet obscur savoir que c'est le monde dont nous provenoins. Que ces voix et ces visages sont celles et ceux des nôtres, qui n'ont pas laissé témoignage.

On entre chez les humbles, on entre dans notre propre histoire, et l'obscur savoir qu'elle n'est pas si lointaine.

Alors l'enchantement lève à nouveau : on se laisse porter par les mots anciens (Sand se fait écho de ces "parlages" encore bien plus vieux), mais c'est une histoire, c'est un roman – ce qu'on lit, c'est de la vie.

Parce que, justement, c'est George Sand qui la dit ?

FB

Ce livre est classé dans les catégories :

0,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “François le Champi”

Fiche technique

  • Auteur : George Sand
  • Éditeur : publie.net
  • Collection : Nos Classiques
  • Date de parution : 02/09/11
  • EAN : 9782814505193
  • Format : Multi-format
  • Nombre de pages: 259
  • Protection : NC

Résumé

C'est le premier livre par lequel Marcel Proust trouvera sa fascination pour le roman. Mais c'est sa mère qui le lui lit, et la campagne à Illiers-Combray n'est pas si différente que celle de Nohant, dans le Berry de George Sand, cinquante plus tôt.

Alors, un bon siècle plus tard, quand plus rien ne survit de cette vie rurale, qu'un arbre sur fond de ciel parfois, le parfum d'un chemin creux, qu'est-ce qui nous attire encore et encore dans ces vieux contes, sinon cet obscur savoir que c'est le monde dont nous provenoins. Que ces voix et ces visages sont celles et ceux des nôtres, qui n'ont pas laissé témoignage.

On entre chez les humbles, on entre dans notre propre histoire, et l'obscur savoir qu'elle n'est pas si lointaine.

Alors l'enchantement lève à nouveau : on se laisse porter par les mots anciens (Sand se fait écho de ces "parlages" encore bien plus vieux), mais c'est une histoire, c'est un roman – ce qu'on lit, c'est de la vie.

Parce que, justement, c'est George Sand qui la dit ?

FB

Biographie de George Sand

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire