Votre compte

Géographie des interfaces


À l'heure de la mondialisation, de la mobilité et de la diffusion, la mise en contact d'espaces géographiques de natures différentes devient de plus en plus fréquente. Elle s'opère par le biais d'interfaces, objet géographique nouveau, dont le rôle est d'assurer principalement l'échange, la régulation entre des systèmes distincts et contigus alors mis en contact. Ces interfaces sont, en avant-garde, le siège des crises, des tensions, voire des ruptures entre les éléments. Une meilleure connaissance de leur fonctionnement s'impose pour s'adapter aux évènements, les anticiper plutôt que de les subir.

Ce livre est classé dans les catégories :

0,00 €
?

Version papier

18,46 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Géographie des interfaces”

Fiche technique

Résumé

À l'heure de la mondialisation, de la mobilité et de la diffusion, la mise en contact d'espaces géographiques de natures différentes devient de plus en plus fréquente. Elle s'opère par le biais d'interfaces, objet géographique nouveau, dont le rôle est d'assurer principalement l'échange, la régulation entre des systèmes distincts et contigus alors mis en contact. Ces interfaces sont, en avant-garde, le siège des crises, des tensions, voire des ruptures entre les éléments. Une meilleure connaissance de leur fonctionnement s'impose pour s'adapter aux évènements, les anticiper plutôt que de les subir.

Biographie de Corinne Lampin-Maillet

Corinne Lampin-Maillet est ingénieure des Ponts, des Eaux et des Forêts et docteur en géographie. Chercheuse à l'unité de recherche Écosystèmes méditerranéens et risques au Cemagref d'Aix-en-Provence depuis 2000, elle s'investit dans la problématique d'évaluation du risque d'incendie de forêt.

Sandra Pérez est maître de conférences en géographie à l'université de Nice Sophia Antipolis depuis 2004. Ses travaux de recherche portent sur la géographie de la santé, plus particulièrement sur les espaces pathogènes.

Jean-Paul Ferrier est professeur émérite de géographie à l'université de Provence Aix-Marseille I. Il est l'auteur de nombreuses publications sur l'instrumentation de l'information géographique et la structuration du discours géographique et sa théorisation.

Paul Allard est professeur à l'université de la Méditerranée Aix-Marseille II, équipe Desmid. En tant qu'historien, il s'est spécialisé dans l'histoire de l'environnement, l'histoire des risques, et l'histoire économique et sociale contemporaine (XIXe-XXe siècles).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire