Votre compte

Gros oeuvre


"Je repère un terrain, par exemple un soir d'été en promenade digestive, dans la campagne normande – qui n'est pas encore la Normandie, je n'ai pas besoin de franchir de barrière ou de me glisser entre deux fils barbelés pour accéder à ce terrain, puisque à l'époque pas de propriété qui tienne, pas un seul bout de terre entravé ou interdit d'accès ; je fais juste quelques pas pour me retrouver sur le dit terrain – qui n'est pas encore un terrain puisque pas encore délimité comme tel –, pour me retrouver donc plutôt sur un lopin de terre avec de l'herbe dessus, que je décide de clôturer en comptant mes pas sur quatre côtés, et je dis : ceci est à moi. Clôturer un terrain, creuser un fossé, planter des pieux et en voiture Simone. Bon, admettons que clôturer ne suffise pas, qu'il faille ensuite ériger sur l'espace délimité par la clôture, alors ceci est à moi puisque je l'ai construit. Quoi? La maison. Je l'ai construite la maison." Gros œuvre raconte 13 habitations en crise, précaires, ingénieuses, mobiles ou bricolées : autant de manières d'investir un lieu, de construire sa maison. 13 histoires qui posent la même question : que signifie habiter?

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?

Version papier

15,75 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Gros oeuvre”

Fiche technique

  • Auteur : Joy Sorman
  • Éditeur : Editions Gallimard
  • Collection : blanche
  • Date de parution : 27/04/12
  • EAN : 9782072023576
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 186
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

"Je repère un terrain, par exemple un soir d'été en promenade digestive, dans la campagne normande – qui n'est pas encore la Normandie, je n'ai pas besoin de franchir de barrière ou de me glisser entre deux fils barbelés pour accéder à ce terrain, puisque à l'époque pas de propriété qui tienne, pas un seul bout de terre entravé ou interdit d'accès ; je fais juste quelques pas pour me retrouver sur le dit terrain – qui n'est pas encore un terrain puisque pas encore délimité comme tel –, pour me retrouver donc plutôt sur un lopin de terre avec de l'herbe dessus, que je décide de clôturer en comptant mes pas sur quatre côtés, et je dis : ceci est à moi. Clôturer un terrain, creuser un fossé, planter des pieux et en voiture Simone. Bon, admettons que clôturer ne suffise pas, qu'il faille ensuite ériger sur l'espace délimité par la clôture, alors ceci est à moi puisque je l'ai construit. Quoi? La maison. Je l'ai construite la maison." Gros œuvre raconte 13 habitations en crise, précaires, ingénieuses, mobiles ou bricolées : autant de manières d'investir un lieu, de construire sa maison. 13 histoires qui posent la même question : que signifie habiter?

Biographie de Joy Sorman

Joy Sorman est née en 1973. Elle est notamment l’auteur de Boys, boys, boys, prix de Flore 2005, Du bruit (2007), de Gros œuvre (2009), de Comme une bête, prix Georges-Brassens 2012 et prix François-Mauriac de l'Académie française 2013, et de La peau de l’ours (2014).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire