Votre compte

Guillaume Du Vair, parlementaire et écrivain (1556-1621)


Voici les Actes du premier colloque jamais consacré à Guillaume Du Vair, parlementaire, orateur et écrivain dont les Œuvres, rassemblées en 1606, intéressent l’histoire politique – Du Vair fut en effet conseiller de Paris pendant la Ligue, premier président du parlement de Provence pendant vingt ans, puis garde des sceaux au début du règne de Louis XIII –, l’histoire philosophique et religieuse – il fut l’un des acteurs, avec Juste Lipse en Flandre, du mouvement néo-stoïcien de la fin du XVIe siècle et participa au renouveau des méditations bibliques sous le règne d’Henri III –, celle du droit – car il est aussi l’auteur de remontrances parlementaires et d’arrêts solennels –, l’histoire littéraire enfin – en ce qu’il annonce avec le traité De l’éloquence une réforme de la prose comparable à celle menée peu après par Malherbe dans le champ poétique.
La connaissance de Guillaume Du Vair a considérablement progressé notamment grâce à l’étude de sources très peu utilisées jusqu’ici (archives notariales ; sources régionales; données lexicologiques) et à l’exploitation d’une partie du corpus à peu près inexplorée (harangues parlementaires; lettres ; vers français ; traductions et exercices oratoires; pamphlets contemporains).

Ce livre est classé dans les catégories :

52,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Guillaume Du Vair, parlementaire et écrivain (1556-1621)”

Fiche technique

Résumé

Voici les Actes du premier colloque jamais consacré à Guillaume Du Vair, parlementaire, orateur et écrivain dont les Œuvres, rassemblées en 1606, intéressent l’histoire politique – Du Vair fut en effet conseiller de Paris pendant la Ligue, premier président du parlement de Provence pendant vingt ans, puis garde des sceaux au début du règne de Louis XIII –, l’histoire philosophique et religieuse – il fut l’un des acteurs, avec Juste Lipse en Flandre, du mouvement néo-stoïcien de la fin du XVIe siècle et participa au renouveau des méditations bibliques sous le règne d’Henri III –, celle du droit – car il est aussi l’auteur de remontrances parlementaires et d’arrêts solennels –, l’histoire littéraire enfin – en ce qu’il annonce avec le traité De l’éloquence une réforme de la prose comparable à celle menée peu après par Malherbe dans le champ poétique.
La connaissance de Guillaume Du Vair a considérablement progressé notamment grâce à l’étude de sources très peu utilisées jusqu’ici (archives notariales ; sources régionales; données lexicologiques) et à l’exploitation d’une partie du corpus à peu près inexplorée (harangues parlementaires; lettres ; vers français ; traductions et exercices oratoires; pamphlets contemporains).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire