Votre compte

Histoire de France (Tome 17) - Louis XV et Louis XVI


"Louis XVI n’eut rien de la France, ne la soupçonna même pas. De race et par sa mère, il était un pur Allemand, de la molle Saxe des Augustes, obèse et alourdie de sang, charnelle et souvent colérique. Mais, à la différence des Augustes, son honnêteté naturelle, sa dévotion, le rendirent régulier dans ses mœurs, sa vie domestique. En pleine cour il était solitaire, ne vivant qu’à la chasse, dans les bois de Versailles, à Compiègne ou à Rambouillet. C’est uniquement pour la chasse, pour conserver ses habitudes, qu’il tint les États généraux à Versailles (si près de Paris) ! S’il n’eût vécu ainsi, il serait devenu énorme, comme les Augustes, un monstre de graisse, comme son père le Dauphin, qui dit lui-même, à dix-sept ans, “ne pouvoir traîner la masse de son corps”. Mais ce violent exercice est comme une sorte d’ivresse. […] Il n’était nullement crapuleux comme Louis XV. Mais c’était un barbare, un homme tout de chair et de sang. De là sa dépendance de la reine. […] Nul roi ne montra mieux une loi de l’histoire, qui a bien peu d’exceptions : Le roi, c’est l’étranger." Histoire de France est le chef-d’œuvre de Jules Michelet (1798-1874). Édition présentée par Paul Viallaneix, qui a notamment édité le Journal et les Œuvres complètes de Michelet, et Paule Petitier, professeur à l’université de Paris Diderot-Paris 7, auteur de Jules Michelet, l’homme histoire (Grasset).

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Histoire de France (Tome 17) - Louis XV et Louis XVI”

Fiche technique

Résumé

"Louis XVI n’eut rien de la France, ne la soupçonna même pas. De race et par sa mère, il était un pur Allemand, de la molle Saxe des Augustes, obèse et alourdie de sang, charnelle et souvent colérique. Mais, à la différence des Augustes, son honnêteté naturelle, sa dévotion, le rendirent régulier dans ses mœurs, sa vie domestique. En pleine cour il était solitaire, ne vivant qu’à la chasse, dans les bois de Versailles, à Compiègne ou à Rambouillet. C’est uniquement pour la chasse, pour conserver ses habitudes, qu’il tint les États généraux à Versailles (si près de Paris) ! S’il n’eût vécu ainsi, il serait devenu énorme, comme les Augustes, un monstre de graisse, comme son père le Dauphin, qui dit lui-même, à dix-sept ans, “ne pouvoir traîner la masse de son corps”. Mais ce violent exercice est comme une sorte d’ivresse. […] Il n’était nullement crapuleux comme Louis XV. Mais c’était un barbare, un homme tout de chair et de sang. De là sa dépendance de la reine. […] Nul roi ne montra mieux une loi de l’histoire, qui a bien peu d’exceptions : Le roi, c’est l’étranger." Histoire de France est le chef-d’œuvre de Jules Michelet (1798-1874). Édition présentée par Paul Viallaneix, qui a notamment édité le Journal et les Œuvres complètes de Michelet, et Paule Petitier, professeur à l’université de Paris Diderot-Paris 7, auteur de Jules Michelet, l’homme histoire (Grasset).

Biographie de Jules Michelet

Paul Viallaneix, éditeur notamment du Journal et des Œuvres complètes de Michelet, est l'auteur de La Voix royale. Essai sur l'idée de peuple dans l'œuvre de Michelet (Flammarion) et Michelet, les travaux et les jours [Gallimard). Paule Petitier est professeur à l'Université de Paris Diderot-Paris 7. Elle est l'auteur de La Géographie de Michelet (L'Harmattan) et Jules Michelet, l'homme histoire (Grasset).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire