Votre compte

Histoire de la Provence (3) : La Provence moderne, 1481-1800


En l’espace de quarante ans, notre vision de l’époque « moderne » en Provence a profondément changé. Des thèses, des ouvrages importants, de nombreux articles, beaucoup de travaux inédits, ont mis au jour ou révélé les structures sociales, démographiques et économiques, les évolutions politiques, économiques, religieuses, l’intensité de la vie artistique et de la culture savante. Il reste, certes, des zones d’ombre (le haut pays, le Comtat, le comté de Nice, le XVIe siècle). Cependant, derrière une chronologie apparemment « française » ou autre, on voit se dégager la puissante spécificité d’un ensemble territorial annexé pour l’essentiel à la fin du XVe siècle. Le lecteur pourra méditer sur le rôle des élites dans la disparition d’un pays, question d’une brûlante actualité. L’époque moderne a été le temps des chefs-d’œuvre artistiques (par des maîtres souvent importés), d’un apogée de Marseille, de l’ouverture. Elle a été aussi le moment des premières fêlures et des premières fractures dans « l’unanimisme culturel » qui unifiait les trois provinces en dépit d’importantes nuances régionales. Derrière le masque de l’uniformisation institutionnelle, la Révolution apparaît surtout comme conservatrice de ces nuances et accélératrice d’une évolution commencée bien avant elle.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

53,95 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Histoire de la Provence (3) : La Provence moderne, 1481-1800”

Fiche technique

Résumé

En l’espace de quarante ans, notre vision de l’époque « moderne » en Provence a profondément changé. Des thèses, des ouvrages importants, de nombreux articles, beaucoup de travaux inédits, ont mis au jour ou révélé les structures sociales, démographiques et économiques, les évolutions politiques, économiques, religieuses, l’intensité de la vie artistique et de la culture savante. Il reste, certes, des zones d’ombre (le haut pays, le Comtat, le comté de Nice, le XVIe siècle). Cependant, derrière une chronologie apparemment « française » ou autre, on voit se dégager la puissante spécificité d’un ensemble territorial annexé pour l’essentiel à la fin du XVe siècle. Le lecteur pourra méditer sur le rôle des élites dans la disparition d’un pays, question d’une brûlante actualité. L’époque moderne a été le temps des chefs-d’œuvre artistiques (par des maîtres souvent importés), d’un apogée de Marseille, de l’ouverture. Elle a été aussi le moment des premières fêlures et des premières fractures dans « l’unanimisme culturel » qui unifiait les trois provinces en dépit d’importantes nuances régionales. Derrière le masque de l’uniformisation institutionnelle, la Révolution apparaît surtout comme conservatrice de ces nuances et accélératrice d’une évolution commencée bien avant elle.

Biographie de François-Xavier Emmanuelli

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire