Votre compte

Histoire des États-Unis (1). Des origines jusqu'à la fin de la guerre civile


Au lendemain de la guerre de 1914-18, qui marqua l’entrée des États-Unis dans la politique mondiale, la collection des « Grandes Etudes Historiques » a publié une Histoire des États-Unis de Firmin Roz, livre assez bref, mais très nourri et très utile à sa date. Depuis lors, le monde a changé, le rôle des États-Unis s’est agrandi. Une nouvelle histoire de la République américaine était d’autant plus nécessaire qu’en 1976 va être célébré avec éclat le deux centième anniversaire de cette indépendance, due pour une grande part à l’intervention de la France et à l’envoi outre Atlantique de l’armée de Rochambeau, trop oubliée en faveur du volontaire La Fayette. L’histoire des États-Unis commence par la révolte des Treize Colonies contre la couronne anglaise. Constituées en États, elles se donnent une constitution qui, dans ses dispositions importantes, est encore en vigueur aujourd’hui, preuve que la manie du changement n’est pas un bien en soi. Ensuite se déroule l’aventure nationale : conquête du continent, guerre d’extermination contre les Indiens, fascination de l’Ouest, ruée vers l’or, avalanche d’émigrants... Puis c’est l’horrible guerre de Sécession, dont l’esclavage est plus le prétexte que la cause, car le Nord haïssait le Sud pour sa façon de vivre et pour sa richesse due au coton. Il lui fit une guerre d’anéantissement qui dura quatre ans et qui fut comme la première des guerres totales, honte et plaie de notre siècle. La constitution reconnaissait aux États le droit de se séparer de l’Union. Faite par le fer et par le feu, l’unité ne sera plus mise en question. Cette histoire de pionniers, d’aventuriers, de héros, d’idéalistes conquérants, Robert Lacour-Gayet la raconte en utilisant les plus récents travaux de l’école historique américaine. En se servant aussi de sa connaissance personnelle du pays et des hommes : Robert Lacour-Gayet, aujourd’hui inspecteur général des Finances honoraire, fut, en effet, attaché financier à l’ambassade de France à Washington, chargé à de nombreuses reprises de missions auprès du Trésor américain, professeur et chef du département d’histoire à St John’s University, New York, chargé de cours à New York University, président du lycée français de New York, etc. Tous les curieux du passé qui ont lu les livres passionnants où, avec une totale impartialité, Robert Lacour-Gayet a raconté les histoires du Canada, de l’Afrique du Sud, de l’Australie, savent que cette nouvelle œuvre leur apportera, non seulement les connaissances précises indispensables à un Français de notre temps, mais encore l’agrément d’un récit où l’intérêt ne faiblit jamais et où abondent personnalités pittoresques, extraordinaires même.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Histoire des États-Unis (1). Des origines jusqu'à la fin de la guerre civile”

Fiche technique

Résumé

Au lendemain de la guerre de 1914-18, qui marqua l’entrée des États-Unis dans la politique mondiale, la collection des « Grandes Etudes Historiques » a publié une Histoire des États-Unis de Firmin Roz, livre assez bref, mais très nourri et très utile à sa date. Depuis lors, le monde a changé, le rôle des États-Unis s’est agrandi. Une nouvelle histoire de la République américaine était d’autant plus nécessaire qu’en 1976 va être célébré avec éclat le deux centième anniversaire de cette indépendance, due pour une grande part à l’intervention de la France et à l’envoi outre Atlantique de l’armée de Rochambeau, trop oubliée en faveur du volontaire La Fayette. L’histoire des États-Unis commence par la révolte des Treize Colonies contre la couronne anglaise. Constituées en États, elles se donnent une constitution qui, dans ses dispositions importantes, est encore en vigueur aujourd’hui, preuve que la manie du changement n’est pas un bien en soi. Ensuite se déroule l’aventure nationale : conquête du continent, guerre d’extermination contre les Indiens, fascination de l’Ouest, ruée vers l’or, avalanche d’émigrants... Puis c’est l’horrible guerre de Sécession, dont l’esclavage est plus le prétexte que la cause, car le Nord haïssait le Sud pour sa façon de vivre et pour sa richesse due au coton. Il lui fit une guerre d’anéantissement qui dura quatre ans et qui fut comme la première des guerres totales, honte et plaie de notre siècle. La constitution reconnaissait aux États le droit de se séparer de l’Union. Faite par le fer et par le feu, l’unité ne sera plus mise en question. Cette histoire de pionniers, d’aventuriers, de héros, d’idéalistes conquérants, Robert Lacour-Gayet la raconte en utilisant les plus récents travaux de l’école historique américaine. En se servant aussi de sa connaissance personnelle du pays et des hommes : Robert Lacour-Gayet, aujourd’hui inspecteur général des Finances honoraire, fut, en effet, attaché financier à l’ambassade de France à Washington, chargé à de nombreuses reprises de missions auprès du Trésor américain, professeur et chef du département d’histoire à St John’s University, New York, chargé de cours à New York University, président du lycée français de New York, etc. Tous les curieux du passé qui ont lu les livres passionnants où, avec une totale impartialité, Robert Lacour-Gayet a raconté les histoires du Canada, de l’Afrique du Sud, de l’Australie, savent que cette nouvelle œuvre leur apportera, non seulement les connaissances précises indispensables à un Français de notre temps, mais encore l’agrément d’un récit où l’intérêt ne faiblit jamais et où abondent personnalités pittoresques, extraordinaires même.

Biographie de Robert Lacour-Gayet

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire