Votre compte

Histoires à lire dans le métro - 10 nouvelles, 10 auteurs - Pause-nouvelle t1


Pause-nouvelle est une collection d’histoires courtes (5 à 20 minutes), idéale pour transformer vos temps d’attente en moments de détente, dans le métro ou ailleurs. Mais comme ces histoires vont vous surprendre, vous faire rire et vous émouvoir, vous prendrez également plaisir à les déguster chez vous, au calme, dans votre fauteuil préféré. 10 auteurs, 10 histoires, 10 univers. C'est comme s'il y avait 10 destinations pour vos prochaines vacances, comme si vous pouviez prendre tous les menus sur la carte du restaurant. Alors plongez dans d’improbables situations, rencontrez des personnages hilarants, touchants, machiavéliques ou simplement malchanceux et suivez-les dans leurs aventures les plus rocambolesques:

La contemplation de la lune d'Aurélien Poilleaux : Kévin s'apprête à assassiner l’insupportable Geoffroy. Il doit soigneusement préparer son crime, penser à chaque détail. Mais il n’est pas fou, la lune le guide, l’éclaire, le protège...

On sera bien de Christian Goubard : Un S.D.F. hérite d’une maison, mais se trouve confronté à un promoteur immobilier sans scrupule qui convoite la propriété.

Elle s’ennuyait à crier de Fabien Pesty : Si mamie refuse de venir jouer aux boules le dimanche, c’est parce qu’elle regarde Drucker à la télé. Il n’y a cinquante solutions, il faut se débarrasser de Drucker !

Quand je serai grand, je serai facteur de Rémi Hesse : Assistez à une vente aux enchères effroyable et découvrez ce que sera peut-être notre vie dans quelques années.

Attention à la marche de Max Obione : Léon Gavel a raté la marche sur son palier et s’est viandé dans le couloir. Il est le seul occupant du dernier étage et les chances que quelqu’un vienne à son secours sont minces. Arrive alors un rat avec qui il va pouvoir converser...

Le doigt du monstre de Stéphane Chamak : Richard Mander va mourir. C’est imminent et inéluctable. Tous ses proches sont réunis pour partager avec lui les derniers instants de son affreux calvaire. Et chacun semble se demander : « Comment une telle tragédie a-t-elle pu arriver ? »

Le guéridon Napoléon III d’Émilienne de St Éloi de Julie Matignon : Échanges de courriers houleux entre Émilienne de Saint-Éloi qui, sortant de chez un antiquaire, a retrouvé une carte de visite pincée dans l’essuie-glace de sa voiture endommagée, et Edmond Grannec qui, malgré le bristol, nie farouchement toute implication dans l’accrochage.

100° au soleil de Serge Reynaud : Depuis que sa sœur est partie vivre avec cet écolo pitoyable, « le haricot », elle a véritablement perdu l’esprit. Il faut la ramener dans le droit chemin. Pour cela, il faut que le Haricot disparaisse.

Une valse à trois temps d'Emmanuelle Cart-Tanneur : Il y a longtemps, Pierre et Jacques aimaient la même femme, Pauline. Elle a choisi Pierre. Avant de mourir, Jacques rédige ses confessions pour que Pierre connaisse toute la vérité.

Les oiseaux du parc Monceau de Christine Delfosse : M. Anatole vient chaque matin distribuer des miettes aux oiseaux du parc. Il n’aime que ça, les oiseaux, le calme, la solitude. Mais un jour, une jeune femme s'assoit sur "son" banc...

Ce livre est classé dans les catégories :

1,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Histoires à lire dans le métro - 10 nouvelles, 10 auteurs - Pause-nouvelle t1”

Fiche technique

Résumé

Pause-nouvelle est une collection d’histoires courtes (5 à 20 minutes), idéale pour transformer vos temps d’attente en moments de détente, dans le métro ou ailleurs. Mais comme ces histoires vont vous surprendre, vous faire rire et vous émouvoir, vous prendrez également plaisir à les déguster chez vous, au calme, dans votre fauteuil préféré. 10 auteurs, 10 histoires, 10 univers. C'est comme s'il y avait 10 destinations pour vos prochaines vacances, comme si vous pouviez prendre tous les menus sur la carte du restaurant. Alors plongez dans d’improbables situations, rencontrez des personnages hilarants, touchants, machiavéliques ou simplement malchanceux et suivez-les dans leurs aventures les plus rocambolesques:

La contemplation de la lune d'Aurélien Poilleaux : Kévin s'apprête à assassiner l’insupportable Geoffroy. Il doit soigneusement préparer son crime, penser à chaque détail. Mais il n’est pas fou, la lune le guide, l’éclaire, le protège...

On sera bien de Christian Goubard : Un S.D.F. hérite d’une maison, mais se trouve confronté à un promoteur immobilier sans scrupule qui convoite la propriété.

Elle s’ennuyait à crier de Fabien Pesty : Si mamie refuse de venir jouer aux boules le dimanche, c’est parce qu’elle regarde Drucker à la télé. Il n’y a cinquante solutions, il faut se débarrasser de Drucker !

Quand je serai grand, je serai facteur de Rémi Hesse : Assistez à une vente aux enchères effroyable et découvrez ce que sera peut-être notre vie dans quelques années.

Attention à la marche de Max Obione : Léon Gavel a raté la marche sur son palier et s’est viandé dans le couloir. Il est le seul occupant du dernier étage et les chances que quelqu’un vienne à son secours sont minces. Arrive alors un rat avec qui il va pouvoir converser...

Le doigt du monstre de Stéphane Chamak : Richard Mander va mourir. C’est imminent et inéluctable. Tous ses proches sont réunis pour partager avec lui les derniers instants de son affreux calvaire. Et chacun semble se demander : « Comment une telle tragédie a-t-elle pu arriver ? »

Le guéridon Napoléon III d’Émilienne de St Éloi de Julie Matignon : Échanges de courriers houleux entre Émilienne de Saint-Éloi qui, sortant de chez un antiquaire, a retrouvé une carte de visite pincée dans l’essuie-glace de sa voiture endommagée, et Edmond Grannec qui, malgré le bristol, nie farouchement toute implication dans l’accrochage.

100° au soleil de Serge Reynaud : Depuis que sa sœur est partie vivre avec cet écolo pitoyable, « le haricot », elle a véritablement perdu l’esprit. Il faut la ramener dans le droit chemin. Pour cela, il faut que le Haricot disparaisse.

Une valse à trois temps d'Emmanuelle Cart-Tanneur : Il y a longtemps, Pierre et Jacques aimaient la même femme, Pauline. Elle a choisi Pierre. Avant de mourir, Jacques rédige ses confessions pour que Pierre connaisse toute la vérité.

Les oiseaux du parc Monceau de Christine Delfosse : M. Anatole vient chaque matin distribuer des miettes aux oiseaux du parc. Il n’aime que ça, les oiseaux, le calme, la solitude. Mais un jour, une jeune femme s'assoit sur "son" banc...

Biographie d’Aurélien Poilleaux

Fabien Pesty a passé la canicule de 76 dans le ventre de sa maman. Il en entend encore parler, merci bien ! C’est en décembre 1983 qu’il s’essaiera pour la première fois à l’écriture dans un texte intitulé « Lettre au Père-Noël ». Cette expérience sera un fiasco total puisqu’au lieu du train Légo, il recevra des livres, un bilboquet et une clémentine. L’arnaque.

Il faudra attendre 2009 pour le voir se réconcilier avec sa plume et tenter quelques concours de nouvelles. Contre toute attente, il en remportera quelques-uns et se dira « Tiens, si j’écrirais un recueil ? ».

1er prix – Jugon-les-Lacs 2010 pour Les valises

1er prix – Fontaine-Française 2011 pour La caissière du péage de Chatuzange-le-Goubet

Prix spécial du Jury– Prix Don Quichotte, concours francophone de la nouvelle 2012 pour Passage à tabac

 

Max Obione s’est emparé du noir sur le tard afin de donner libre cours à son tempérament libertaire. Dans ses polars et ses nouvelles, ce jeune auteur tardif revisite les archétypes du genre. Son dernier roman Scarelife, nominé au Trophée 813 en 2010, est d’une noirceur totale. L’ironie du short, recueil de nouvelles publié en 2011, préfacé par Jean-Bernard Pouy, distille un humour noir, féroce et tendre à la fois, servi par une écriture canaille. Dernière publication : Gun, dans la collection Petit Noir.  Ayant cédé la coopérative d’édition Krakoen qu’il avait fondée, c’est désormais un franc-tireur des lettres qui, se reposant du noir un temps, met du rose à sa palette. Sur le chemin de la littérature érotique, il commence à semer de des cailloux libertins. Mais le noir demeure sa couleur de prédilection.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire