Votre compte

Histoires de fantomes. Spectralité et témoignage dans les récits de femmes contemporains


Cet ouvrage propose une lecture de textes contemporains qui traitent du fantomatique, de l’absence, de la mort,du deuil, de l’autobiographie, thèmes chers à Jacques Derrida. Les écrivaines dont il est question dans cet essai – Kathryn Harrison, Sybille Lacan, Nelly Arcan, Laure Adler, Anne-Claire Poirier, Annie Ernaux, Catherine Millet et Christine Angot - donnent à lire des textes déstabilisants, voire scandaleux. Chacune d’elles écrit sa vie, convoquant une des figures spectrales les plus importantes : celle du témoin. Delvaux jette ici un éclairage nouveau sur l’écriture récente des femmes en faisant écho aux réflexions de Derrida sur le témoignage, l’identité, le nom, la langue, l’archive, la fiction et la vérité. Et, à l’instar de l’écrivain et lecteur de la différance, elle invente un lieu – entre témoignage et réflexion critique – qui donne à ces Histoires de fantômes une dimension singulière. Martine Delvaux est professeure au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Elle a écrit plusieurs livres dont Femmes psychiatrisées, femmes rebelles (1998) et Ventriloquies, en collaboration avec Catherine Mavrikakis (2003).

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Histoires de fantomes. Spectralité et témoignage dans les récits de femmes contemporains”

Fiche technique

Résumé

Cet ouvrage propose une lecture de textes contemporains qui traitent du fantomatique, de l’absence, de la mort,du deuil, de l’autobiographie, thèmes chers à Jacques Derrida. Les écrivaines dont il est question dans cet essai – Kathryn Harrison, Sybille Lacan, Nelly Arcan, Laure Adler, Anne-Claire Poirier, Annie Ernaux, Catherine Millet et Christine Angot - donnent à lire des textes déstabilisants, voire scandaleux. Chacune d’elles écrit sa vie, convoquant une des figures spectrales les plus importantes : celle du témoin. Delvaux jette ici un éclairage nouveau sur l’écriture récente des femmes en faisant écho aux réflexions de Derrida sur le témoignage, l’identité, le nom, la langue, l’archive, la fiction et la vérité. Et, à l’instar de l’écrivain et lecteur de la différance, elle invente un lieu – entre témoignage et réflexion critique – qui donne à ces Histoires de fantômes une dimension singulière. Martine Delvaux est professeure au Département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Elle a écrit plusieurs livres dont Femmes psychiatrisées, femmes rebelles (1998) et Ventriloquies, en collaboration avec Catherine Mavrikakis (2003).

Biographie de Delvaux, Martine

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire