Votre compte

Hommes, femmes, quel rapport ?


Dans la langue commune le mot rapport signifie lien, relation, similitude, analogie. En langage mathématique il est assimilable à une fraction. Le rapport entre deux nombres est le quotient exact de ces deux nombres.
Mais entre l’homme et la femme y a-t-il un rapport ?
En quoi la relation génitale, le rapprochement des corps, quel que soit le sexe anatomique établissent-ils un rapport ? De quel rapport s’agirait-il ? De fusion ? De complémentarité ?
D’instinct les animaux s’adaptent à leur environnement, à leurs partenaires. Mais pour nous, « animaux malades du langage », le seul fait de parler nous embrouille en raison du malentendu qui est de structure.
Et puis, s’il y a rapport, comment le dire, comment l’écrire ? Que savons-nous de la jouissance de notre partenaire ? Que pourrions-nous en dire ?
D’où procède pour nous, humains, la nécessité d’évoquer cette question depuis la nuit des temps ? L’amour peut-il en répondre ?
Chacun de nos invités, dans sa spécialité et avec son style tentera d’en témoigner... (Marc Lévy) Actes du IVe colloque du Collège des humanités organisé les 28 et 29 septembre 2014 à Montpellier avec Marc Lévy, Esthela Solano-Suarez, Patrick Lévy, Luc Olivier d’Algange, Jacques Gleyse, Catherine Vidal, Guy Briole, Marta Serra Frediani et Augustin Menard.

9,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Hommes, femmes, quel rapport ?”

Fiche technique

Résumé

Dans la langue commune le mot rapport signifie lien, relation, similitude, analogie. En langage mathématique il est assimilable à une fraction. Le rapport entre deux nombres est le quotient exact de ces deux nombres.
Mais entre l’homme et la femme y a-t-il un rapport ?
En quoi la relation génitale, le rapprochement des corps, quel que soit le sexe anatomique établissent-ils un rapport ? De quel rapport s’agirait-il ? De fusion ? De complémentarité ?
D’instinct les animaux s’adaptent à leur environnement, à leurs partenaires. Mais pour nous, « animaux malades du langage », le seul fait de parler nous embrouille en raison du malentendu qui est de structure.
Et puis, s’il y a rapport, comment le dire, comment l’écrire ? Que savons-nous de la jouissance de notre partenaire ? Que pourrions-nous en dire ?
D’où procède pour nous, humains, la nécessité d’évoquer cette question depuis la nuit des temps ? L’amour peut-il en répondre ?
Chacun de nos invités, dans sa spécialité et avec son style tentera d’en témoigner... (Marc Lévy) Actes du IVe colloque du Collège des humanités organisé les 28 et 29 septembre 2014 à Montpellier avec Marc Lévy, Esthela Solano-Suarez, Patrick Lévy, Luc Olivier d’Algange, Jacques Gleyse, Catherine Vidal, Guy Briole, Marta Serra Frediani et Augustin Menard.

Biographie de Marc Levy

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire