Votre compte

Humain, trop humain (Tome 2)

Eric Blondel (general_editor)

Ole Hansen-Løve (translator)

Théo Leydenbach (translator)


Livre de la maturité, Humain, trop humain ouvre la deuxième période de la pensée nietzschéenne. Le philosophe a trouvé le style d’écriture qu’il n’abandonnera plus – la forme aphoristique – et l’objet qui l’occupera toujours – l’analyse des mœurs et de la culture. Dans ce second volume, composé d’Opinions et sentences mêlées et du Voyageur et son ombre, Nietzsche aborde des sujets de tous ordres : l’enseignement, la mode, le christianisme, le châtiment, les Grecs… Au lieu de proposer un exposé dogmatique, il procède, tel le voyageur sans attaches, par essais et expérimentations. Mais derrière le caractère apparemment hétéroclite de l’œuvre, c’est bien à une étude des mœurs et, à travers elle, à une critique de la morale que Nietzsche s’emploie. Pour lui, en effet, la morale telle qu’elle s’est développée dans la tradition philosophique a masqué derrière les lumières de la raison ce qui est perçu comme une faiblesse : les pulsions, l’irrationnel, l’« ombre » en chacun de nous – ces choses injustement mises au rebut alors qu’elles constituent la réalité profonde de la vie et que Nietzsche appelle le « trop humain » de l’humain.

Ce livre est classé dans les catégories :

11,99 €
?

Version papier

12,00 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Humain, trop humain (Tome 2)”

Fiche technique

Résumé

Livre de la maturité, Humain, trop humain ouvre la deuxième période de la pensée nietzschéenne. Le philosophe a trouvé le style d’écriture qu’il n’abandonnera plus – la forme aphoristique – et l’objet qui l’occupera toujours – l’analyse des mœurs et de la culture. Dans ce second volume, composé d’Opinions et sentences mêlées et du Voyageur et son ombre, Nietzsche aborde des sujets de tous ordres : l’enseignement, la mode, le christianisme, le châtiment, les Grecs… Au lieu de proposer un exposé dogmatique, il procède, tel le voyageur sans attaches, par essais et expérimentations. Mais derrière le caractère apparemment hétéroclite de l’œuvre, c’est bien à une étude des mœurs et, à travers elle, à une critique de la morale que Nietzsche s’emploie. Pour lui, en effet, la morale telle qu’elle s’est développée dans la tradition philosophique a masqué derrière les lumières de la raison ce qui est perçu comme une faiblesse : les pulsions, l’irrationnel, l’« ombre » en chacun de nous – ces choses injustement mises au rebut alors qu’elles constituent la réalité profonde de la vie et que Nietzsche appelle le « trop humain » de l’humain.

Biographie de Friedrich Nietzsche

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire