Votre compte

Inter. No. 126, Printemps 2017


Le risque, et son corollaire (presque) inévitable, le dérapage : quelle thématique riche lorsqu’on se frotte à la création ! Inter art actuel y consacrera deux numéros, dont voici le premier. « Au départ existe une intuition, un dérangement, un sursaut d’énergie, un choix, une décision à prendre, un risque ou une osmose […] toute production artistique se tient au sein de limites à tolérer ou à franchir ». Chez les artistes de l’art action, cette prise de risque passe souvent par une implication objective de leur personne : c’est notamment le cas pour Yann Marussich ou Éric Madeleine. D’autres, comme Greg Deal ou Latifa Laâbissi, s’aventurent sur le terrain miné de la dénonciation du colonialisme. Risque esthétique, risque créateur : plusieurs artistes nous confient les secrets de leur pratique tandis que d’autres, comme Michel Giroud, nous offrent une perspective historique sur ce combustible essentiel à l’imaginaire.
6,00 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Inter. No. 126, Printemps 2017”

Fiche technique

Résumé

Le risque, et son corollaire (presque) inévitable, le dérapage : quelle thématique riche lorsqu’on se frotte à la création ! Inter art actuel y consacrera deux numéros, dont voici le premier. « Au départ existe une intuition, un dérangement, un sursaut d’énergie, un choix, une décision à prendre, un risque ou une osmose […] toute production artistique se tient au sein de limites à tolérer ou à franchir ». Chez les artistes de l’art action, cette prise de risque passe souvent par une implication objective de leur personne : c’est notamment le cas pour Yann Marussich ou Éric Madeleine. D’autres, comme Greg Deal ou Latifa Laâbissi, s’aventurent sur le terrain miné de la dénonciation du colonialisme. Risque esthétique, risque créateur : plusieurs artistes nous confient les secrets de leur pratique tandis que d’autres, comme Michel Giroud, nous offrent une perspective historique sur ce combustible essentiel à l’imaginaire.

Biographie de Michaël La Chance

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire