Votre compte

J'ai un ado mais je me soigne


Affalé dans un canapé, sa musique en perfusion dans chaque oreille, il est « crevé ». Ranger ses affaires est au-dessus de ses forces. Et d’ailleurs à quoi bon ? 
« On ne peut plus rien lui dire », « Il ne quitte plus sa chambre », « Il veut tout arrêter, les cours, le sport », « Il menace de quitter la maison », « Elle n’avale plus rien. » Désemparés, les parents ont l’impression d’être confrontés à une porte verrouillée dont le code aurait changé. 
L’adolescence n’est pas une maladie. Mais elle peut le devenir. Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-25 ans. Tous les ans environ, 40 000 ados tentent de mettre fin à leurs jours. Pour surmonter ce cap difficile, cette métamorphose de l’enfant à l’adulte qu’il est indispensable de réussir, chacun, parents, médecins et l’ado lui-même ont un rôle à jouer. 
Pédopsychiatre, lui-même père de famille, « c’est tellement plus facile avec les enfants des autres !», le Dr Olivier Revol reçoit chaque jour des appels au secours de parents déboussolés face à une planète ado qui leur échappe. Au travers de sa propre expérience de père et de médecin, il livre ici les clés de la réconciliation entre deux générations, parfois en crise l’une et l’autre, pour que cette période de mutation ne soit que ce qu’elle est. Pas une maladie.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Version papier

4,02 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “J'ai un ado mais je me soigne”

Fiche technique

Résumé

Affalé dans un canapé, sa musique en perfusion dans chaque oreille, il est « crevé ». Ranger ses affaires est au-dessus de ses forces. Et d’ailleurs à quoi bon ? 
« On ne peut plus rien lui dire », « Il ne quitte plus sa chambre », « Il veut tout arrêter, les cours, le sport », « Il menace de quitter la maison », « Elle n’avale plus rien. » Désemparés, les parents ont l’impression d’être confrontés à une porte verrouillée dont le code aurait changé. 
L’adolescence n’est pas une maladie. Mais elle peut le devenir. Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-25 ans. Tous les ans environ, 40 000 ados tentent de mettre fin à leurs jours. Pour surmonter ce cap difficile, cette métamorphose de l’enfant à l’adulte qu’il est indispensable de réussir, chacun, parents, médecins et l’ado lui-même ont un rôle à jouer. 
Pédopsychiatre, lui-même père de famille, « c’est tellement plus facile avec les enfants des autres !», le Dr Olivier Revol reçoit chaque jour des appels au secours de parents déboussolés face à une planète ado qui leur échappe. Au travers de sa propre expérience de père et de médecin, il livre ici les clés de la réconciliation entre deux générations, parfois en crise l’une et l’autre, pour que cette période de mutation ne soit que ce qu’elle est. Pas une maladie.

Biographie d’Olivier Revol

Le Dr Olivier Revol est chef du service de neuropsychiatrie de l’enfant à l’Hôpital neurologique au CHU de Lyon. Il est un des tout premiers pédopsychiatres à s’être consacrés aux enfants dits hyperactifs qu’il accueille depuis plus de vingt ans. Il a publié avec succès: Même pas grave, L’échec scolaire ça se soigne (2006) et J’ai un ado mais je me soigne (2010) aux éditions Lattès.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire