Votre compte

Je fantasme


Le mot le plus célèbre de la philosophie est un verbe latin?: cogito. C’est celui de Descartes, où l’on retient que se joue l’être même de l’ego. C’est le cogito de la psychanalyse, celui dont elle dénonce l’orgueil, l’incomplétude, et qui, en somme, l’a fait naître. Mais c’est un mot malheureux, que la modernité a perdu. Chez Averroès, jadis, la cogitation avait en arabe ses facultés propres et trouvait dans le fantasme l’espace de sa puissance. Quel espace ? Quelle puissance éminente ? On a fait le livre sur cela.

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?

Version papier

14,50 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Je fantasme”

Fiche technique

  • Auteur : Jean-Baptise Brenet
  • Éditeur : Editions Verdier
  • Date de parution : 02/02/17
  • EAN : 9782864329169
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 144
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Le mot le plus célèbre de la philosophie est un verbe latin?: cogito. C’est celui de Descartes, où l’on retient que se joue l’être même de l’ego. C’est le cogito de la psychanalyse, celui dont elle dénonce l’orgueil, l’incomplétude, et qui, en somme, l’a fait naître. Mais c’est un mot malheureux, que la modernité a perdu. Chez Averroès, jadis, la cogitation avait en arabe ses facultés propres et trouvait dans le fantasme l’espace de sa puissance. Quel espace ? Quelle puissance éminente ? On a fait le livre sur cela.

Biographie de Jean-Baptise Brenet

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire