Votre compte

Je ne serai plus psychiatre

Jean-Claude Barreau (series_edited_by)

Max Chaleil (series_edited_by)

Alain Vircondelet (series_edited_by)


« Le minimum que puisse faire un psychiatre est de libérer le délire sous-jacent qui l’a attiré vers cette profession morbide de voyeur » dit Gérard Hof. Le ton du livre est donné d’entrée. Il ne s’agit ni d’une analyse théorique du monde psychiatrique, ni d’un plaidoyer pour une « anti-psychiatrie » mais de la relation d’une démarche d’abord personnelle, puis collective, à la frontière entre la « folie » et la « raison ». Externe puis interne à l’hôpital psychiatrique du Vinatier à Lyon, Gérard Hof essaie de se « situer » entre le monde des « soignants » et le monde des « soignés ». C’est une tentative qui le mène à une remise en question de plus en plus radicale de l’institution psychiatrique. Loin de chercher une meilleure manière de « soigner » la « folie » il en vient, à travers sa pratique personnelle, à tenter de libérer le délire collectif contenu dans les murs de l’asile. La dimension du combat qui se joue entre les « fous » et les « normaux » dépasse largement le problème de la « maladie ». Ce livre est beaucoup plus qu’un témoignage. Il est la forme que prend la lutte engagée par Gérard Hof, Sawna et les autres, lutte qui se veut d’abord lutte politique. Un texte subversif.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,49 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Je ne serai plus psychiatre”

Fiche technique

Résumé

« Le minimum que puisse faire un psychiatre est de libérer le délire sous-jacent qui l’a attiré vers cette profession morbide de voyeur » dit Gérard Hof. Le ton du livre est donné d’entrée. Il ne s’agit ni d’une analyse théorique du monde psychiatrique, ni d’un plaidoyer pour une « anti-psychiatrie » mais de la relation d’une démarche d’abord personnelle, puis collective, à la frontière entre la « folie » et la « raison ». Externe puis interne à l’hôpital psychiatrique du Vinatier à Lyon, Gérard Hof essaie de se « situer » entre le monde des « soignants » et le monde des « soignés ». C’est une tentative qui le mène à une remise en question de plus en plus radicale de l’institution psychiatrique. Loin de chercher une meilleure manière de « soigner » la « folie » il en vient, à travers sa pratique personnelle, à tenter de libérer le délire collectif contenu dans les murs de l’asile. La dimension du combat qui se joue entre les « fous » et les « normaux » dépasse largement le problème de la « maladie ». Ce livre est beaucoup plus qu’un témoignage. Il est la forme que prend la lutte engagée par Gérard Hof, Sawna et les autres, lutte qui se veut d’abord lutte politique. Un texte subversif.

Biographie de Gérard Hof

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire