Votre compte

Jean-François Champollion


Expressions de la relation fraternelle de Jean-François Champollion.

Dans cette correspondance, écrite de 1804 à 1818, le jeune égyptologue révèle certains aspects de sa personnalité, qui ont certainement favorisé la découverte du déchiffrement des hiéroglyphes en 1822.

Découvrez un ouvrage qui révèle certains aspects de la personnalité du fondateur de l'égyptologie, qui ont certainement favorisé la découverte du déchiffrement des hiéroglyphes en 1822.

EXTRAIT

Tu vois mon très cher ami, que j’avais d’exactes notions sur le caractère de l’Anglais59. Je le connais comme ma poche et je suis révolté en pensant aux vipères qu’il m’a fallu avaler. Allah soit béni !!! Nous nous tirerons d’affaire ! Mais, au nom du Prophète, ne comptons plus sur lui.
Je suis charmé de la manière dont tu t’es pris pour circonvenir Mr Pal60, Je te reconnais là ; Machiavell parfait.
Je verrai ce que le préfet30 dira de mon travail46. La preuve qu’il est bon, c’est que j’ai beau voir les monuments, plus ils confirment mes opinions et plus je me sens calé dans mes preuves et conclusions.
J’ai lu la notice que tu m’as envoyée. C’est bien. Mais j’ai quelque chose à reprendre dans la description que tu fais du morceau égyptien en basalte. Je pense comme toi que ce devait être une figure pastophore61. Les hiéroglyphes sont assez mauvais et la physionomie de la figure offre en tout le caractère éthiopien et non l’égyptien pur. Il faut ranger ce fragment dans le style secondaire de l’art égyptien, auquel je donne le nom d’Aegypto-Aethiopien.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean-François Champollion (1790-1832) étudia très jeune le latin, le grec, l’hébreu, puis le copte, avant de se mettre au perse, au sanskrit et à l’arabe. Grâce à des fac-similés de la pierre de Rosette, il découvrit en 1809 qu'il existait, entre les hiéroglyphes et le démotique, une troisième écriture, l'hiératique, déformation cursive des hiéroglyphes. Il déchiffra ainsi les premiers cartouches royaux dès 1821. Nommé conservateur du département égyptien du Louvre en 1826, il devint professeur d’égyptologie au Collège de France en 1831, un an avant sa mort.

Jean Leclant (1920-2011), égyptologue français, était un spécialiste de l’histoire et de la civilisation pharaoniques, en particulier de la XXVe dynastie. Nommé professeur au Collège de France en 1979, il fut titulaire de la chaire d’Égyptologie jusqu’en 1990.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Version papier

15,48 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Jean-François Champollion”

Fiche technique

Résumé

Expressions de la relation fraternelle de Jean-François Champollion.

Dans cette correspondance, écrite de 1804 à 1818, le jeune égyptologue révèle certains aspects de sa personnalité, qui ont certainement favorisé la découverte du déchiffrement des hiéroglyphes en 1822.

Découvrez un ouvrage qui révèle certains aspects de la personnalité du fondateur de l'égyptologie, qui ont certainement favorisé la découverte du déchiffrement des hiéroglyphes en 1822.

EXTRAIT

Tu vois mon très cher ami, que j’avais d’exactes notions sur le caractère de l’Anglais59. Je le connais comme ma poche et je suis révolté en pensant aux vipères qu’il m’a fallu avaler. Allah soit béni !!! Nous nous tirerons d’affaire ! Mais, au nom du Prophète, ne comptons plus sur lui.
Je suis charmé de la manière dont tu t’es pris pour circonvenir Mr Pal60, Je te reconnais là ; Machiavell parfait.
Je verrai ce que le préfet30 dira de mon travail46. La preuve qu’il est bon, c’est que j’ai beau voir les monuments, plus ils confirment mes opinions et plus je me sens calé dans mes preuves et conclusions.
J’ai lu la notice que tu m’as envoyée. C’est bien. Mais j’ai quelque chose à reprendre dans la description que tu fais du morceau égyptien en basalte. Je pense comme toi que ce devait être une figure pastophore61. Les hiéroglyphes sont assez mauvais et la physionomie de la figure offre en tout le caractère éthiopien et non l’égyptien pur. Il faut ranger ce fragment dans le style secondaire de l’art égyptien, auquel je donne le nom d’Aegypto-Aethiopien.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean-François Champollion (1790-1832) étudia très jeune le latin, le grec, l’hébreu, puis le copte, avant de se mettre au perse, au sanskrit et à l’arabe. Grâce à des fac-similés de la pierre de Rosette, il découvrit en 1809 qu'il existait, entre les hiéroglyphes et le démotique, une troisième écriture, l'hiératique, déformation cursive des hiéroglyphes. Il déchiffra ainsi les premiers cartouches royaux dès 1821. Nommé conservateur du département égyptien du Louvre en 1826, il devint professeur d’égyptologie au Collège de France en 1831, un an avant sa mort.

Jean Leclant (1920-2011), égyptologue français, était un spécialiste de l’histoire et de la civilisation pharaoniques, en particulier de la XXVe dynastie. Nommé professeur au Collège de France en 1979, il fut titulaire de la chaire d’Égyptologie jusqu’en 1990.

Biographie de Jean-François Champollion

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire