Votre compte

Jean Riel, fils de Louis Riel


On a voulu faire de Jean Riel l’héritier de son père, Louis Riel. Orphelin à l’âge de 4 ans, Jean est pris en main par des Québécois éminents, tels Honoré Beaugrand, le rédacteur du journal La Patrie et ancien maire de Montréal, le journaliste Alfred Pelland et le futur homme politique Honoré Mercier fils. Ceux-ci organisent des cotisations, proposent de l’adopter et de l’envoyer en France poursuivre ses études, l’installent au collège à Montréal, lui trouvent un emploi. Il épouse Laura Casault, fille d’une illustre famille de Québec, mais comme son père, qui avait son pays dans le sang, Jean Riel s’ennuie de la Prairie et rentre au Manitoba. Il y meurt à 26 ans, sans devenir la figure de proue des Canadiens français et des Métis que souhaitaient ses mécènes. Cette biographie démêle, pour la première fois, certains mythes entourant Jean Riel et fait la lumière sur une personnalité écrasée par le poids de son héritage et sur un parcours de vie tortueux et torturé.

Ce livre est classé dans les catégories :

17,45 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Jean Riel, fils de Louis Riel”

Fiche technique

Résumé

On a voulu faire de Jean Riel l’héritier de son père, Louis Riel. Orphelin à l’âge de 4 ans, Jean est pris en main par des Québécois éminents, tels Honoré Beaugrand, le rédacteur du journal La Patrie et ancien maire de Montréal, le journaliste Alfred Pelland et le futur homme politique Honoré Mercier fils. Ceux-ci organisent des cotisations, proposent de l’adopter et de l’envoyer en France poursuivre ses études, l’installent au collège à Montréal, lui trouvent un emploi. Il épouse Laura Casault, fille d’une illustre famille de Québec, mais comme son père, qui avait son pays dans le sang, Jean Riel s’ennuie de la Prairie et rentre au Manitoba. Il y meurt à 26 ans, sans devenir la figure de proue des Canadiens français et des Métis que souhaitaient ses mécènes. Cette biographie démêle, pour la première fois, certains mythes entourant Jean Riel et fait la lumière sur une personnalité écrasée par le poids de son héritage et sur un parcours de vie tortueux et torturé.

Biographie d’Annette Saint-Pierre

Membre de l’Ordre du Canada, romancière, essayiste, Annette Saint-Pierre est une pionnière de l’édition et de l’institutionnalisation de la littérature franco-manitobaine. Professeure au Collège universitaire de Saint-Boniface, elle inaugure les premiers cours sur la littérature franco-ouestienne (1970); elle participe à la création du Centre d’études franco-canadiennes de l’Ouest (1978) et à la publication des premiers bulletins du Cefco. En 1974, elle fonde avec d’autres les Éditions du Blé, la première maison de langue française dans l’Ouest canadien, puis en 1979 elle fonde les Éditions des Plaines. Au cours des années 1990, elle est la principale force motrice derrière l’acquisition de la maison natale de Gabrielle Roy, rue Deschambault, et de sa transformation en musée historique. Elle est l’auteure d’une douzaine de livres, y compris cinq romans et une autobiographie.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire