Votre compte

Journal de Joseph Goebbels 1923-1933


Son nom est synonyme de mensonge et de manipulation. Joseph Goebbels (1897-1945), propagandiste en chef du Parti et de l’État nazis, artisan de la guerre totale et ultime dauphin de Hitler, passe pour le Diable en personne. Ce « monstre » a tenu son journal de 1923 à 1945 : un document unique en son genre, témoignage exceptionnel de l’intérieur du nazisme. Ce livre présente huit cent soixante journées des années 1923-1933. Ces passages sont presque tous inédits, car issus de l’édition allemande des plaques de verre conservées à Moscou et éditées depuis 1992 par l’Institut d’histoire contemporaine de Munich. Le Journal témoigne d’abord de l’ascension d’un criminel, emblématique de la montée du nazisme. À vingt-six ans, Goebbels est un auteur raté, qui vit aux crochets de son père. À trente-cinq ans, il est le plus jeune ministre de l’histoire de l’Allemagne. C’est un homme extrême, complexe, mais aussi d’une effrayante banalité. Il célèbre la vie et aspire à la mort. Il s’apitoie sur son sort et rêve d’extermination. Le Journal souligne les contradictions du nazisme, amalgame invraisemblable de racisme, de nationalisme et de conscience sociale. Goebbels en est le porteur. Le Journal, enfin, dépeint la mort d’une démocratie. L’acharnement politique en est tout autant responsable que le contexte économique ou politique. Goebbels parcourt sans trêve l’Allemagne entière, il quadrille la société allemande, des princes déchus aux chômeurs. Il allie les campagnes de presse agressives, les meetings soigneusement orchestrés, les violences contre les Rouges, les Roses, les Juifs. Il fait d’Hitler, « Chef » (en français dans le texte) d’un petit mouvement, le Führer d’une nation. Ce livre est une leçon d’histoire pour le présent. Ou comment un peuple hautement civilisé, vivant en démocratie, s’est jeté volontairement dans les bras d’hommes déterminés mais ordinaires, porteurs d’une idéologie meurtrière mais non sans faille.

Ce livre est classé dans les catégories :

14,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Journal de Joseph Goebbels 1923-1933”

Fiche technique

  • Auteur : Jospeh Goebbels
  • Éditeur : Tallandier
  • Date de parution : 19/10/06
  • EAN : 9791021015067
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 800
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Son nom est synonyme de mensonge et de manipulation. Joseph Goebbels (1897-1945), propagandiste en chef du Parti et de l’État nazis, artisan de la guerre totale et ultime dauphin de Hitler, passe pour le Diable en personne. Ce « monstre » a tenu son journal de 1923 à 1945 : un document unique en son genre, témoignage exceptionnel de l’intérieur du nazisme. Ce livre présente huit cent soixante journées des années 1923-1933. Ces passages sont presque tous inédits, car issus de l’édition allemande des plaques de verre conservées à Moscou et éditées depuis 1992 par l’Institut d’histoire contemporaine de Munich. Le Journal témoigne d’abord de l’ascension d’un criminel, emblématique de la montée du nazisme. À vingt-six ans, Goebbels est un auteur raté, qui vit aux crochets de son père. À trente-cinq ans, il est le plus jeune ministre de l’histoire de l’Allemagne. C’est un homme extrême, complexe, mais aussi d’une effrayante banalité. Il célèbre la vie et aspire à la mort. Il s’apitoie sur son sort et rêve d’extermination. Le Journal souligne les contradictions du nazisme, amalgame invraisemblable de racisme, de nationalisme et de conscience sociale. Goebbels en est le porteur. Le Journal, enfin, dépeint la mort d’une démocratie. L’acharnement politique en est tout autant responsable que le contexte économique ou politique. Goebbels parcourt sans trêve l’Allemagne entière, il quadrille la société allemande, des princes déchus aux chômeurs. Il allie les campagnes de presse agressives, les meetings soigneusement orchestrés, les violences contre les Rouges, les Roses, les Juifs. Il fait d’Hitler, « Chef » (en français dans le texte) d’un petit mouvement, le Führer d’une nation. Ce livre est une leçon d’histoire pour le présent. Ou comment un peuple hautement civilisé, vivant en démocratie, s’est jeté volontairement dans les bras d’hommes déterminés mais ordinaires, porteurs d’une idéologie meurtrière mais non sans faille.

Biographie de Jospeh Goebbels

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire