Votre compte

L’Abécédaire d'Albert Camus


De Camus, Hannah Arendt disait en 1952 qu’il était « sans aucun doute pour le moment le meilleur homme en France » parmi ses pairs qu’elle trouvait « tout juste supportables ». Comment expliquer un jugement aussi tranché à l’encontre d’un milieu intellectuel où l’écrivain algérois côtoyait pourtant Jean-Paul Sartre, Maurice Merleau-Ponty ou encore Georges Bataille ? C’est que l’auteur de L’Homme révolté a su incarner, à une époque d’extrême polarisation du débat d’idées, le difficile équilibre de la nuance. Sa lucidité, dont son ami Char disait qu’elle est la blessure la plus rapprochée du soleil, face à la réalité de l’idéologie totalitaire et son refus obstiné de céder aux sirènes du manichéisme ont fait de lui un penseur souvent caricaturé et incompris. Les Justes, Lettres à un ami allemand, Le Mythe de Sisyphe, La Chute… À l’heure de l’immédiateté numérique et de la polémique permanente, il importe plus que jamais d’entendre cette pensée exigeante, tendue comme un fil d’Ariane entre des extrêmes mortifères.

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Version papier

19,00 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L’Abécédaire d'Albert Camus”

Fiche technique

Résumé

De Camus, Hannah Arendt disait en 1952 qu’il était « sans aucun doute pour le moment le meilleur homme en France » parmi ses pairs qu’elle trouvait « tout juste supportables ». Comment expliquer un jugement aussi tranché à l’encontre d’un milieu intellectuel où l’écrivain algérois côtoyait pourtant Jean-Paul Sartre, Maurice Merleau-Ponty ou encore Georges Bataille ? C’est que l’auteur de L’Homme révolté a su incarner, à une époque d’extrême polarisation du débat d’idées, le difficile équilibre de la nuance. Sa lucidité, dont son ami Char disait qu’elle est la blessure la plus rapprochée du soleil, face à la réalité de l’idéologie totalitaire et son refus obstiné de céder aux sirènes du manichéisme ont fait de lui un penseur souvent caricaturé et incompris. Les Justes, Lettres à un ami allemand, Le Mythe de Sisyphe, La Chute… À l’heure de l’immédiateté numérique et de la polémique permanente, il importe plus que jamais d’entendre cette pensée exigeante, tendue comme un fil d’Ariane entre des extrêmes mortifères.

Biographie de Marylin Maeso

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire