Votre compte

L'Accent de ma mère


« Pendant trente ans, ma mère m'a écrit chaque semaine, me racontant son ennui, ses maladies, ses malaises, c'està-dire son inquiétude, dont j'étais toujours l'objet. Je n'avais jamais remarqué que ma mère parlait avec cet accent paysan de l'Ouest. Parce que je l'avais perdu. Cette voix de ma mère, au téléphone, a été soudain le rappel d'un accent oublié, d'une autre langue, d'une autre culture. Remontant à mes sources, j'ai recherché mon identité ancestrale et culturelle et j'ai tenté de faire revivre cette mémoire du peuple, cette expression populaire, qui se trouvaient derrière l'accent de ma mère. »

« Un miracle. Quel beau, quel doux livre. Un bouleversant livre d'amour. »

Françoise Xenakis
« Un degré de réussite rarement atteint, et qui vous emporte : la sincérité d'une vie qui vit et se souvient. »
Jean-Jacques Brochier
« Très beau roman, dont le ton si peu homme de lettres m'a fait penser aux tableaux de Le Nain et de Chardin. »

Henri Queffélec

Ce livre est classé dans les catégories :

7,49 €
?

Version papier

17,00 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'Accent de ma mère”

Fiche technique

  • Auteur : Michel Ragon
  • Éditeur : Albin Michel
  • Date de parution : 05/10/12
  • EAN : 9782226228086
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 254
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

« Pendant trente ans, ma mère m'a écrit chaque semaine, me racontant son ennui, ses maladies, ses malaises, c'està-dire son inquiétude, dont j'étais toujours l'objet. Je n'avais jamais remarqué que ma mère parlait avec cet accent paysan de l'Ouest. Parce que je l'avais perdu. Cette voix de ma mère, au téléphone, a été soudain le rappel d'un accent oublié, d'une autre langue, d'une autre culture. Remontant à mes sources, j'ai recherché mon identité ancestrale et culturelle et j'ai tenté de faire revivre cette mémoire du peuple, cette expression populaire, qui se trouvaient derrière l'accent de ma mère. »

« Un miracle. Quel beau, quel doux livre. Un bouleversant livre d'amour. »

Françoise Xenakis
« Un degré de réussite rarement atteint, et qui vous emporte : la sincérité d'une vie qui vit et se souvient. »
Jean-Jacques Brochier
« Très beau roman, dont le ton si peu homme de lettres m'a fait penser aux tableaux de Le Nain et de Chardin. »

Henri Queffélec

Biographie de Michel Ragon

Vendéen d'origine, Michel Ragon arrive à Paris à 23 ans et s'engage en 1948 comme pigiste au journal Arts, pour des articles sur la littérature prolétarienne. Très vite, il rencontre Hartung, Atlan, Schneider et Soulages, puis découvre le mouvement Cobra et la revue Cimaise à laquelle participe bientôt Pierre Restany. 

Devenu ce critique d'art au flair redoutable que l'on connaît, Michel Ragon est l'auteur d'une oeuvre considérable. Il a publié entre autres Les Mouchoirs rouges de Cholet (1983, Grand Prix des lectrices de Elle, Goncourt du récit historique), Les ateliers de Soulages (1990), Le Roman de Rabelais (1993, Prix des Maisons de la Presse, Prix Rabelais), la trilogie Enfance vendéenne (1994), Georges et Louise (2000), Un rossignol chantait (2001), Un amour de Jeanne (2003), La ferme d'en haut (2005), Le Prisonnier (2007), Dictionnaire de l'anarchie (2008) et Ils se croyaient illustres et immortels (2011).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire