Votre compte

L'art en conflits


Les organisateurs d'expositions sont-ils des auteurs ? À quelles conditions le vandalisme peut-il devenir une performance d'art contemporain ? Comment les œuvres d'art illustrent-elles les déplacements entre singularité et universalité ? L'œuvre d'art peut-elle être considérée comme une information ou une opinion ? Qu'est ce que l'authenticité, et est-il vraiment nécessaire qu'un tableau ait été exécuté par son signataire ? Faut-il voir dans l'émission télévisée Loft Story une régression de la civilisation ou un progrès de l'authenticité ? Y a-t-il plus ou moins de censure en art aujourd'hui, et quels en sont les enjeux pour la démocratie ? À ces questions sont données ici deux catégories de réponses – juridiques et sociologiques – en même temps qu'une réflexion commune sur leurs convergences et leurs différences. Car ce livre relève d'un genre inédit : à la fois recueil d'articles, dialogue entre deux chercheurs et comparaison entre deux regards différents – celui du droit, celui de la sociologie – sur un même objet : l'art, et plus précisément le statut d'auteur et d'œuvre de l'esprit. Au-delà de ce qui distingue la démarche du juriste et du sociologue (par exemple la temporalité, le rapport à la norme, l'interactivité avec les acteurs), on voit ainsi s'élaborer, à partir de cas précis, une réflexion concrète sur quelques fondements anthropologiques du rapport à l'art dans notre société – dont émerge en particulier, toujours présente, la notion de personne.

Ce livre est classé dans les catégories :

15,99 €
?

Version papier

24,00 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'art en conflits”

Fiche technique

Résumé

Les organisateurs d'expositions sont-ils des auteurs ? À quelles conditions le vandalisme peut-il devenir une performance d'art contemporain ? Comment les œuvres d'art illustrent-elles les déplacements entre singularité et universalité ? L'œuvre d'art peut-elle être considérée comme une information ou une opinion ? Qu'est ce que l'authenticité, et est-il vraiment nécessaire qu'un tableau ait été exécuté par son signataire ? Faut-il voir dans l'émission télévisée Loft Story une régression de la civilisation ou un progrès de l'authenticité ? Y a-t-il plus ou moins de censure en art aujourd'hui, et quels en sont les enjeux pour la démocratie ? À ces questions sont données ici deux catégories de réponses – juridiques et sociologiques – en même temps qu'une réflexion commune sur leurs convergences et leurs différences. Car ce livre relève d'un genre inédit : à la fois recueil d'articles, dialogue entre deux chercheurs et comparaison entre deux regards différents – celui du droit, celui de la sociologie – sur un même objet : l'art, et plus précisément le statut d'auteur et d'œuvre de l'esprit. Au-delà de ce qui distingue la démarche du juriste et du sociologue (par exemple la temporalité, le rapport à la norme, l'interactivité avec les acteurs), on voit ainsi s'élaborer, à partir de cas précis, une réflexion concrète sur quelques fondements anthropologiques du rapport à l'art dans notre société – dont émerge en particulier, toujours présente, la notion de personne.

Biographie de Bernard EDELMAN

Bernard Edelman, avocat et philosophe, est notamment l'auteur de Le Droit saisi par la photographie (Maspero, 1973 ; " Champs-Flammarion", 2001), La Propriété littéraire et artistique (PUF, " Que sais-je ", 1989 et 1999), La Personne en danger (PUF, 1999), L'Adieu aux arts, 1926 : l'affaire Brancusi (Aubier, 2001).

Nathalie Heinich, sociologue, chercheur au CNRS est notamment l'auteur de La Gloire de Van Gogh (Minuit, 1991), Du peintre à l'artiste (Minuit, 1993), États de femme (Gallimard, 1996), La Sociologie de Norbert Elias (La Découverte, 1997 ; nouvelle édition 2002), Le Triple jeu de l'art contemporain (Minuit, 1998), et Ce que l'art fait à la sociologie (Minuit, 1998), et L'épreuve de la grandeur (La Découverte, 1999), Être écrivain (La Découverte, 2000).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire