Votre compte

L’avortement et la justice, une répression illusoire ?


Dès la fin du XIXe siècle se dessine en Europe une véritable « révolution de l’avortement ». Les pratiques abortives, plus sûres, répondent au rejet des morales officielles et au désir nouveau des couples de limiter la taille de leur famille. Cette banalisation de l’avortement entraînera en Belgique une réaction dont l’ampleur étonne encore. Morale catholique, nationalisme exacerbé et crainte de la dépopulation concourent à faire de l’avortement, ce « fléau du siècle », un véritable crime contre la société et la nation. Cet ouvrage aborde l’histoire de la justice et de l’avortement durant l’entredeux- guerres. La première partie s’intéresse au contexte légal et idéologique de l’avortement en Belgique et aux préoccupations qui ont incité le législateur belge à « renforcer » la loi en 1923. La seconde partie, consacrée à la quantification de la répression judiciaire de l’avortement dans l’entre-deux-guerres, permet de voir dans quelle mesure l’évolution des mentalités s’est répercutée dans la pratique judiciaire. La dernière partie propose une analyse des dossiers d’abandon de poursuite de l’arrondissement judiciaire de Dinant, qui permet de mieux cerner le profil et les motivations des différents protagonistes de l’avortement et de sa répression.

Ce livre est classé dans les catégories :

11,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L’avortement et la justice, une répression illusoire ?”

Fiche technique

Résumé

Dès la fin du XIXe siècle se dessine en Europe une véritable « révolution de l’avortement ». Les pratiques abortives, plus sûres, répondent au rejet des morales officielles et au désir nouveau des couples de limiter la taille de leur famille. Cette banalisation de l’avortement entraînera en Belgique une réaction dont l’ampleur étonne encore. Morale catholique, nationalisme exacerbé et crainte de la dépopulation concourent à faire de l’avortement, ce « fléau du siècle », un véritable crime contre la société et la nation. Cet ouvrage aborde l’histoire de la justice et de l’avortement durant l’entredeux- guerres. La première partie s’intéresse au contexte légal et idéologique de l’avortement en Belgique et aux préoccupations qui ont incité le législateur belge à « renforcer » la loi en 1923. La seconde partie, consacrée à la quantification de la répression judiciaire de l’avortement dans l’entre-deux-guerres, permet de voir dans quelle mesure l’évolution des mentalités s’est répercutée dans la pratique judiciaire. La dernière partie propose une analyse des dossiers d’abandon de poursuite de l’arrondissement judiciaire de Dinant, qui permet de mieux cerner le profil et les motivations des différents protagonistes de l’avortement et de sa répression.

Biographie de Stéphanie Villers

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire